Tuesday, September 16, 2008

Spaghetti au boeuf bourguignon


Bien sûr, je ne suggère pas de faire du bourguignon exprès pour le manger avec des pâtes, ma préférence allant plutôt aux pommes à l'eau en accompagnement, mais quand il en reste trop pour une personne, et trop peu pour 2, c'est idéal pour dresser des pâtes. Les Italiens servent souvent des ragù avec des pappardelle, ces sortes de tagliatelles extra-larges, j'ai d'ailleurs un excellent souvenir de pappardelle au ragoût du maquis, dégustées en Sicile il y a deux ans. Les pappardelle absorbent beaucoup de sauce, mais faute d'en avoir sous la main, j'ai pris des spaghetti à l'épeautre, de ce que j'avais en somme.

Je vous redonne ma recette de bourguignon, car la dernière fois, elle était en anglais. J'ai un peu modifié les quantités, mais au final, c'est pareil, et comme le temps redevient frais et automnal, quoi de mieux qu'un bon ragoût mitonné dans la cocotte en fonte (mais quand le temps presse, l'autocuiseur c'est bien aussi, 30 minutes et c'est prêt...)

1 bel oignon
100g lardons
1 kg boeuf en cubes (paleron, par exemple)
1 cs de farine
1 cs de concentré de tomates
2 feuilles de laurier
qq branches de thym
une branche de céleri (optionnel)
2 gousses d'ail
3-5 carottes
vin rouge (du Bourgogne, c'est mieux mais bon...)
bouillon de boeuf

Faire revenir l'oignon émincé avec les lardons. Quand ils sont cuits, les réserver. Ajouter un peu d'huile dans la cocotte et faire dorer la viande sur toutes ses faces (en deux fois). Saupoudrer de farine et mélanger, puis faire roussir le concentré de tomates et de nouveau, bien mélanger.
Verser au moins un beau verre de vin dans la cocotte (au plus jusqu'à la moitié de la viande), remuer en décollant les petits bouts collés au fond et laisser bouillonner quelques minutes. Remettre les lardons et oignons, les carottes pelées et coupées en bâtonnets ou tranches un peu épaisses, le laurier, le thym, le céleri haché, l'ail haché ainsi qu'un demi-cube de bouillon de boeuf. Verser de l'eau de manière à arriver juste en-dessous du niveau de la viande. (Ne pas noyer les ingrédients tout de même). Porter à ébullition, puis baisser le feu, couvrir et laisser mijoter environ deux heures, en surveillant et remuant de temps en temps. Si la viande n'est pas encore assez tendre, prolonger la cuisson encore 30-50 minutes. Si la sauce est trop liquide, la laisser réduire en ôtant le couvercle, ou en liant avec un peu de farine ou de fleur de maïs.

Variante : certains ajoutent des champignons frais, pourquoi pas.
Si vous préfèrez vos carottes moins cuites, ne les ajouter qu'une heure avant la fin.

Si vous avez aimé ce billet, consultez aussi :
le peposo de Jamie Oliver
le boeuf à l'indonésienne
le boeuf à la Guinness
le bourguignon à l'espagnole (en anglais, mais il suffit de remplacer les lardons par du chorizo, et d'ajouter du paprika fumé)



Pour ceux qui ont raté le dernier épisode, allez saliver devant mes millionnaire's shortbread, miam, miam, miam!

1 comment:

Cherout said...

Un classique, mais toujours très bon.