Wednesday, February 08, 2006

Boeuf mijoté à l'indonésienne


Pour Noël, mon frère et ma belle-soeur m'ont offert un abo à Cuisine Actuelle et ses hors-séries. Merci les gars! :-* Donc, tous les mois maintenant, je ne sais plus où donenr de la tête pour cuisiner. Le dernier (en fait le premier) hors-série "100 bons plats qui réchauffent" propose autrement dit du "manger qu'on est bien dedans" comme dirait notre ami Dorian, ou de la comfort food comme disent les Anglais.
On y trouve plusieurs rubriques : soupes, grogs (hip!), potées, gratins, classiques, etc, etc. Plusieurs recettes ont instantanément capté mon attention, dont ce boeuf épicé qui réveille le bourguignon de grand-mère. Il y a un petit truc qui me plaît beaucoup dans ce magazine, c'est qu'on ne se sent pas complètement péquenot si un ingrédient manque. En effet, je ne sais pas où trouver de la citronnelle au centre-ville, et l'idée d'aller prendre ma voiture pour aller au grand frais ne m'enchante pas tous les jours, mais le cuisine ac' dit entre parenthèse que c'est facultatif. Eh oui, tout le monde n'habite pas une ville multiculturelle, hélas! Me voilà rassurée...Et en plus, mais ça je l'ai lu trop tard, il me propose une alternative à la citronnelle, du zeste râpé de citron vert, et ça il y en a toujours au SM du coin. Bon, mais ai-je ce qu'il faut comme équipement pour mixer en pâte des cacahuètes? Non, pas encore de blender par ici. Mais du beurre de cahuètes, oui, il m'en reste, oh pas beaucoup, mais ça ira, le cuisine ac' me décomplexe et je me lance...


Un bon plat à l'accent asiatique, avec une sauce épicée et crémeuse, la viande est tendre, et hélas, car il n'en restait qu'un peu, c'est encore meilleur le lendemain. Et puis, c'est un plat qu'on peut oublier le temps d'une balade, revenir transi de froid et se jeter dessus.

Pour 4 (ah ah, on l'a mangé à deux!)

600g de bourguignon (j'ai pris un bonne tranche de paleron, c'est meilleur que les morceaux tout coupés)
5 échalotes
3 gousses d'ail
1 tige de citronnelle
1 cs de gingembre râpé
3 petits piments forts (je prends des secs)
1cs huile
15cl lait de coco
5cs de cacahuètes salées
2cs sauce soja

Effiler la citronnelle. Mixer les cacahuètes en pâte fine ou ouvrir le pot de peanut butter. Mixer ou hacher fin l'ail et les échalotes. Epépiner les piments et les hacher, ou si vous utilisez des piments secs, laissez-les entier, pour les retirer après.
Verser la sauce soja sur la viande et la faire revenir dans l'huile chaude. Ajouter ensuite les aromates sauf le lait de coco.
Couvrir d'eau et porter à ébullition. Ecumer, couvrir et laisser mijoter une heure à feu doux.
Au bout de ce temps, verser le lait de coco, couvrir et laisser encore 40 minutes, jusqu'à ce que la viande soit bien tendre.
Servir avec du basmati.

14 comments:

Imen said...

Les hors séries de Cuisine Actuelle sont pas mal du tout, je les achète régulièrement... J'adore ta recette!!

marmitedecathy said...

Ta recette est très tentante !! je crois que je vais la faire très rapidement, crois-tu que je puisse me passer de citronnelle, car j'en trouve difficilement par chez moi ?

julie said...

merci merci!
Cathy, (re)lis le billet, tu verras! moi, je n'en ai pas mis et c'était super!

domesticgoddess said...

mmmm, du boeuf, de la sauce soja et du lait de coco....j'aime beaucoup ces ingrédients. merci julie, tu m'as aidée à décider ce que j'irai préparer ce weekend!

Kobayashi said...

Julie mon amie,
Après avoir karchérisé(en vain, osé-je avouer piteusement) tous les aldi recensés en Europe afin de retrouver la trace de mon camarade au tablier, je suis revenu. Frigorifié -mes rollers se sont cassés, j'ai du finir mon enquête en chaussettes Kindy-, je me suis préparé un bon grog et c'est alors que j'ai découvert ta recette de boeuf de ce jour. Je me permets de remercier également ton frère pour avoir eu avec sa délicieuse épouse cette idée cadeau qui révèle l'existence d'un homme résolument moderne et pragmatique, probablement séduisant, cultivé et très musclé.
Mais enfin, alors que j'enfile mon tablier figurant deux seins siliconés en caoutchouc (souvenir d'un voyage à Maubeuge), je suis tombé en arrêt devant ta phrase:réveiller le bourguignon de grand-mère. Car en effet, si ta grand-mère est possédée par l'esprit d'un bourguignon(il aurait pu être charentais ou islandais, peu importe) je te conseille de faire très attention: en effet, je suis moi-même habité par un petit homme dont j'ignore l'origine mais qui me parle et me fait faire des choses terribles contre ma volonté. je suis actuellement suivi par un grand homme, le professeur Burumba, medium et exorciste, qui m'aide à combattre le démon qui sommeille en moi. Si le démon de ta grand-mère est identifié (il est originaire de Bourgogne,comme tu l'as dit)et si tu souhaites qu'il ne se réveille plus, je t'appelrai afin de te communiquer l'adresse de Burumba, qui saura t'aider à trouver la bonne solution. Bon, je te laisse, mes espadrilles sont en train de prendre feu. bien à toi mon amie

julie said...

DG, j'espère que tu aimeras!

Koba, quel plaisir, sans parler de soulagement de te revoir parmi nous après ton périple en chaussettes (je te conseille les DD, c'est du double fil). Mon frère est effectivement l'une de ces créatures uniques au monde et qui possèdent toutes ces qualités dont tu parles, et même plus, mais qui doit malheureusement partager une partie de mon héritage génétique, je te laisse imaginer...Rassure-toi, en écrivant "grand-mère", je ne faisais pas référence à l'une de mes grands-mères, mais bien à une grand-mère générique, qui ferait un bourguignon (au boeuf) selon la recette ancestrale transcrite par Ginette Mathiot dans son excellent opus "Cuisine pour tous". Mais voilà que je m'emporte et que je pastiche ton style!

Leelooo said...

Bonjour, je découvre ton blog (merci Doriannn) et cette recette a l'air extra ! Elle me tente bien même sans citronnelle ! Merci !

julie said...

Merci Leeloo, merci Doriann, donc. A mon tour de te découvrir...à très bientôt!

Mimosa said...

moi qui suis à la recherche de voyage dans l'assiette ces temps-cis cette jolie recette me convient parfaitement!

domesticgoddess said...

julie, une question (je vais le faire aujourd'hui) - quand faut-il ajouter les cacahuètes? avec les aromates?

domesticgoddess said...

j'ai dû deviner mais cela a marché, c'était très bon, merci julie!

julie said...

DG, comme je te l'ai dit sur le forum, j'ai vu ta ? trop tard! Désolée, mais je vois que tu as bien deviné et je suis très contente que la recette t'ai plu!

Marine said...

Je l'ai fait, tout le monde a adoré !!

La Mamma said...

Ma Julie,

Merci pour cette recette de boeuf à l'indonésienne, je l'ai faite pour huit (quel boulot!!), mais, c'est vraiment délicieux; j'ai eu la patience d'écraser mes cacahuètes salées au mortier, puis de les mixer en pâte, je pense que cela a contribué à bien épaissir la sauce; et je n'ai eu que des compliments!