Sunday, June 22, 2014

Inavouable quatre-quart au 7up


7up pound cake


Recettes trash, inavouables, à l'ingrédient secret... les Américains en sont spécialistes. Le 7up n'est pas si trash que ça d'ailleurs : eau, sucre, arômes, acidifiant et correcteur d'acidité, on peut toujours tenter de le remplacer par de la limonade bio artisanale mais je ne garantis pas le résultat.

Ce qu'il apporte dans ce gâteau : une texture de folie, un fondant et un moelleux incomparable, une très vague note citronnée, que l'on pourrait renforcer par du zeste râpé, sans oublier le sucre qu'il contient. C'est d'ailleurs à mon avis le seul bémol de cette recette, que je trouve un poil trop sucrée, mais je n'ai pas eu de plainte de ceux et celles l'ayant goûté, que des compliments au contraire.



Quatre-quart au 7up ou 7up pound cake

Pour 2 cakes ou un grand moule en couronne "bundt"comme celui-ci

Préchauffer le four à 160 °. Bien beurrer et fariner le(s) moule(s).
Battre 330g de beurre en pommade au mixeur et ajouter progressivement 600g de sucre (!) et fouetter encore quelques minutes. Un à un, ajouter 5 oeufs et bien les incorporer. Verser 1 cc d'extrait de vanille puis en alternant, 250 ml de limonade et 3 tasses de farine fluide (750 ml ou env. 420 g). Ne cherchez pas, il n'y a pas de levure dans cette recette!  Bien mélanger puis verser dans le moule. Enfourner pour 1h à 1h20, selon le four, un pique en doit ressortir sec. Laisser refroidir complètement avant de déguster.

Quatre-quart au 7up


Je n'ai pas eu la patience de a) bien beurrer mon moule et b) attendre que le gâteau refroidisse complètement avant de démouler donc mon gâteau n'était pas intact. Ceci dit il a été englouti malgré tout!

Une autre recette de quatre-quart étatsunien au cream cheese ici.



Sunday, June 01, 2014

Fraisier japonais


Fraisier japonais

こんにちは友人! Konnichiwa mes amis! Suite à mon intérêt grandissant pour le Japon et mon séjour au Japon l'an dernier, souvenez-vous, je suis des cours de japonais (ceci dit je dois beaucoup à Google traduction). C'est un processus long et délicat que d'apprendre une langue qui s'écrit différemment, mais c'est aussi assez drôle parfois, mais certes, il est plus facile de cuisiner le Japon que de le parler, si l'on peut dire.

Fraisier d'anniversaire
 La semaine dernière j'ai réalisé deux fraisiers à la française, garni de crème diplomate (crème pât' + gélatine + crème fouettée), dont l'un pour l'anniversaire de ma douce maman (j'en entends un s'exclamer " quelle fayote!" mais je t'aime aussi toi, va!) La diplomate c'est vraiment trop trop bon, c'est doux, riche mais léger, miam miam. Mais c'est un peu compliqué et on salit plusieurs bols.

Fraisier de tous les jours

Le fraisier japonais, lui, est super facile par comparaison. Une génoise, de la chantilly, des fraises et hop! Il est simple mais beau, tout est dans la déco. Apparemment il est très prisé pour les anniversaires et c'est le gâteau de Noël par excellence (des fraises à Noël! Hérésie! il paraît que leur saison commence en décembre là-bas, probablement sur les îles du Sud, bref). Quand on connaît le prix des fruits au Japon, on comprend que c'est un privilège d'en manger en gâteau.

Pour la génoise, pour avoir testé la méthode à froid et celle à chaud, je dirais que chacun fait comme il veut. Les deux marchent. Au CAP il fallait maîtriser la méthode au bain-marie, mais la méthode à froid marche aussi bien, je vous le promets. Aujourd'hui je me suis *amusée* à faire un bain-marie pour faire comme dans la vidéo, mais pour mes fraisiers français j'ai battu mes oeufs et le sucre jusqu'au ruban à froid et aucun problème.

Pour la chantilly, je mets ma crème (pasteurisée ou UHT mais refroidie, bien grasse) au freezer 15 minutes, je mets un fond d'eau avec quelques glaçons dans le bol de mon robot avec le fouet, je rince et j'essuie et c'est nickel. Attention à surveiller la crème parce que ça peut vite virer au beurre si on fait plusieurs trucs en même temps. La prochaine fois j'ajouterai bien un peu de gélatine pour la raffermir, mais ce ne sera plus authentique.

Pour un moment purement japonais je vous conseille de regarder la vidéo de Cooking with Dog ou encore dans le genre romantique celle-ci. Vraiment relaxant.

So pretty!


Fraisier japonisant

Génoise

3 oeufs moyens
90 g de farine tamisée (ou 75 g de farine et 15 g de maïzena)
90 g de sucre
15 g de beurre et 1 cs de lait, fondu ensemble

Préchauffer le four à 180°C et préparer le moule (18cm de diamètre). Battre les oeufs avec le sucre jusqu'au stade du ruban : quand on soulève le fouet, la pâte retombe en un ruban épais. En option, poser le bol sur un bain-marie juste frémissant et fouetter jusqu'à ce que la température atteigne 45 ° environ, tiède tendance chaud au doigt. Puis continuer de fouetter hors du BM jusqu'au ruban. Same difference: Tamiser la farine sur le mélange et l'incorporer en soulevant la pâte depuis le fond du bol et en tournant le bol si possible (à la main et plus au robot). Verser le beurre fondu en mince filet et bien mélanger. Verser dans le moule et enfourner une vingtaine de minutes. Vérifier la cuisson avec un pique ou en touchant la génoise qui doit reprendre sa forme. Laisser tomber le moule deux fois de 15 cm de haut et laisser refroidir sur grille.

Chantilly

300 ml de crème liquide NON allégée
3-4 cs de sucre extra-fin ou glace

Fouetter la crème bien froide jusqu'à épaississement puis ajouter le sucre et battre jusqu'à obtention d'une crème mousseuse pas trop ferme mais plus molle.

Sirop rapido

3 cs de sucre fin
2 cs d'eau bouillante
Option : 1 cs de kirsch

Couper la génoise en deux, Poser le "couvercle" à l'envers sur le plat et étaler du sirop sur la surface. Etaler un peu de crème et parsemer de tranches de fraises. Recouvrir de crème. Enduire le dessous du fond de génoise avec le sirop, poser cette face sur la crème et enduire du reste de sirop le fond de la génoise se trouvant maintenant tout en haut. Garnir le dessus, puis les côtés de crème avec une spatule plate. Décorer de volutes de crème à la poche à douille et garnir de fraises entières. Laisser reposer au frais au moins 2 h avant de servir.

Encore meilleur avec le soleil



おいしい! Oishii! Délicieux!



Thursday, May 15, 2014

Diverses choses

Mes premiers baozi. Petits pains vapeur fourrés au poulet. Recette qui me faisait peur mais finalement simple, trouvée dans le délectable Warm Bread and Honey Cake, de Gaitri Pagrach-Chandra, une auteure très sympathique et érudite.

Baozi

Mes premiers crumpets. J'ai pris une recette de Delia, la grande cuisinière british, tirée de son livre Complete Cookery Course. Assez décevante. Ils ont collé aux cercles malgré un beurrage et farinage en règle, ils n'ont pas développé les petits trous si pratiques pour faire couler le beurre, comme ceux du commerce. Ils n'avaient pas très bon goût. Bref, si vous connaissez une recette testée et approuvée, je suis preneuse.

Crumpets

Premier barbeuc de la saison. Des hamburgers avec de la viande de boeuf Angus élevé au Grand-Duché même. Frites maison (avec ma récente friteuse).

Burger and chips

Hamburgers végétariens, pleins de bons légumes et avec du gouda au wasabi. Si, si, ça existe, j'adore ça. Tant pis pour les puristes.

Veggie burger wasabi cheese
Petite salade pour les jours de beau temps et de bbq (hier j'ai fait de la soupe mais il paraît que le soleil revient pour quelques jours). Brocolis, tomates cerises, noisettes grillées, et feta (mais ici de la ricotta salata). Une recette de l'Avoca Café Cookbook.

Broccoli, hazelnut and feta salad


Et au dessert, encore un cupcake au chocolat. Je commence un peu à m'en lasser, pas vous?

Yet another chocolate cupcake

Pas encore lassée de mon nouveau moule américain, par contre. Ici un cake au citron de notre Christophe Felder national. Dans un billet à part plus tard, peut-être.

Lemon bundt
Ce n'est pas tout mais ça suffit pour un seul billet, non?

Allez, caresse et bise à l'oeil comme disait Bernard Lenoir.

Et bon courage à ceux qui passent leurs exams, du CAP à Sciences-Po, etc.

Thursday, May 01, 2014

Lemon buttermilk rhubarb bundt cake




 It's rhubarb season! And my girls now like it! That's big news, at least for me. Proof that you shouldn't take tastes for granted where children are concerned. And they realized that when I made a failed rhubarb pie with my first bought rhubarb this year. It looked pretty but the fruit was swimming in a pool of juices. The girls couldn't get enough of the stewed rhubarb.




 So I persevered, and made not one but two cakes with my latest bunch of rhubarb. The first one was the rhubarb meringue pie from the Nordic Bakery Cookbook. It turned out more like a flat cake than a tart but don't let that put you off, it was very nice anyway. The recipe is here.




The real star, in my eyes, is this lemon buttermilk rhubarb bundt cake. Not just because of this dramatic showstopper of a cake tin - a pleasure and a joy in itself - but because it has such a silky soft texture, a delicate lemon scent, small pieces of rhubarb studding it and the delicious buttery lemon glaze. The butter lemon glaze is a revelation, the buttery flavour is very present but there is no greasy sensation.



The recipe comes from a book called Rustic Fruit Dessert that I read about on various blogs until I was so sure I'd love the recipes I had to buy it. I have made a couple of pandowdies this winter and both were a success. Just like this cake.




Simple, slightly rustic and very delicious.

Two past rhubarb recipes : Nordic rhubarb tart with oat streusel and the tarte rhubarbe amandes



Sunday, March 30, 2014

English muffin bread





This bread is gaining popularity online so I thought I'd give it a go too, as I try to bake my own bread once in a while. I never manage to get a good crust unless I bake in a cast iron pot, but we don't mind softer crusts either. While I do enjoy toasted English muffins and the German industry produces quite acceptable substitutes, I thought this muffin bread sounded fun to try. Note that it has to be toasted otherwise it doesn't taste so good, but that is also the case with actual muffins.





It was nice and made quite a good toast, but to me it didn't taste like an English muffin, more like a cross between soda bread and milk loaf, which is no bad thing but the name is a bit misleading. I followed the recipe and made one very long loaf that lasted a few days without going stale. I will make it again using a little less soda and one rise in the tin. It's quite fast so is a good solution if you don't have a lot of time to bake but still crave homemade bread.




I used this recipe. The blog is a great read too.


Tuesday, March 25, 2014

Osterlamm - lammele - petit agneau de Pâques et son copain le lapin


Agneau enneigé

Bientôt Pâques. L'occasion de mettre à profit ma collection de moules habituellement inutiles quoique décoratifs. Le père Noël, acheté en soldes il y a un an, n'a encore jamais servi. Le lapin si, mais pas récemment. Et le nouvellement acquis petit agneau, omniprésent au Luxembourg, en Allemagne, en Lorraine et bien sûr en Alsace. Il paraît que les moules en terre cuite, plus roots, produisent de meilleurs gâteaux, mais pour quelqu'un d'aussi maladroit que moi, croisement de Pierre Richard et de Mister Bean avec madame Catastrophe, le métal traité anti-adhésif, quoique moins glamour, ira très bien.

Il y a plusieurs écoles pour la recette, certains préférant une génoise sans beurre, d'autres le quatre-quarts. Pour ma part, comme je commence tôt, je pense en tester d'autres, j'ai choisi aujourd'hui un genre de gâteau au yaourt agrémenté de poudre à flan, sehr deutsch, quoi. L'avantage de la poudre à flan (ou Puddingpulver), c'est que c'est de la maïzena additionnée d'arôme et de colorant vanille. Pas très bobo-bio mais bon pour la texture et la couleur et ce goût régressif si aimé des Allemands enfants.

Lapin couvant son oeuf


Agneau pascal (adapté de cette recette)
 La recette convient pour un moule agneau ET un moule lapin en 3D.*

150 g beurre pommade
150 g sucre
3 oeufs
vanille liquide
150 g de farine
3 cc de levure
60 g de poudre à flan (Impérial)
225 g yaourt

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer ou huiler les moules et les saupoudrer de chapelure fine. Battre le beurre avec le sucre pendant plusieurs minutes, puis ajouter les oeufs un à un, et enfin le reste des ingrédients ensemble. Mélanger jusqu'à obtention d'une pâte homogène. Remplir les moules en laissant la bordure vide (environ 2 cm). Laisser cuire pendant 25-30 mn, Vérifier la cuisson avec un testeur. Laisser refroidir complètement sur grille avant de démouler. Saupoudrer de sucre glace ou couvrir de chocolat. L'agneau peut aussi être recouvert de moumoute en glaçage blanc.

Je répète de bien attendre le refroidissement avant le démoulage. Mon lapin a encore perdu la tête (rafistolée avec un cure-dents), car je ne suis pas les conseils que je prodigue ici.

Dedans
C'est bon, mais j'avoue que je trouve ça trop riche en beurre. Pas pour des questions caloriques mais en bouche, je n'aime pas tant que ça. Ce sera probablement meilleur demain de toute façon. La prochaine fois, promis, je tente une version sans poudre de perlimpinpin.

*Ces moules, des marques Zenker ou Kaiser se trouvent sur internet, plus facilement côté allemand, sur les grands sites connus de vente  ou d'enchères, parfois ils sont vendus ensemble en set.

Thursday, March 13, 2014

Cupcakes tout chocolat de Primrose Bakery


Cupcake chocolat-chocolat

Envie de cupcakes? ou juste de chocolat? Ces cupcakes sont fabuleux! La recette est tirée du livre Cupcakes from the Primrose Bakery, que m'a gentiment envoyé mon amie Kathryn.
Cette pâtisserie londonienne est aussi famous que  Hummingbird. Ces cupcakes ont une base chocolatée moelleuse et intense et un glaçage très crémeux à tomber. La recette de gâteau est un peu contraignante (bien plus que celle de Hummingbird) mais ele en vaut la peine.

Pour environ 10 cupcakes :

115 g de chocolat
85 g de beurre doux à température ambiante
175 g de cassonade
2 oeufs, jaunes et blancs séparés
185 g de farine
1 cuiller à café de levure (un sachet)
les 3/4 d'une cuiller à café de bicarbonate de soude
les 3/4 d'une cuiller à café de sel
250 ml de lait
1 cuiller à café de vanille

Glaçage :

175 g de chocolat
225 g de beurre doux à température ambiante
1 cuiller à soupe de lait à température ambiante
1 cuiller à café de vanille
250 g de sucre glace tamisé        


Préchauffer le four à 170°.
 
Faire fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie.
Mixer au batteur le beurre et le sucre jusqu'à obtenir une consistance mousseuse, env. 5 minutes. Ajouter les jaunes d'oeufs. Mélanger bien le tout encore quelques minutes. Ajouter le chocolat refroidi et mélanger à nouveau.
A part, mélanger ensemble la farine tamisée, le bicarbonate de soude, la levure et le sel. 
Puis, séparément, mélanger la vanille et le lait.  
Ajouter un tiers de la farine à la première mixture,  bien mélanger. Puis ajouter un tiers du lait et mélanger encore. Renouveler l'opération en deux fois jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de farine, ni de lait.
 
Dans un autre bol, monter les blancs en neige avec une pincée de sel, les incorporer.
Remplir les moules à muffins aux 2/3: Enfourner pour env. 20 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

Glaçage : casser le chocolat en morceaux, le faire fondre. Réserver.

Mélanger au batteur le beurre, la vanille, le lait et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux, env. 5 min. Ajoutez le chocolat et mélangez de nouveau jusqu'à obtention d'une crème bien lisse et onctueuse. Garnir les cupcakes avec une poche à douille.

Voilà, je vous en prie!

Miam!