Sunday, November 30, 2014

Maison en pain d'épices 2014 - Gingerbread house (Primrose Bakery inspired)


Plus sobre que par le passé...


Ah, le pain d'épices, j'en possède plusieurs variantes dans mes archives. Dont deux maisonnettes. L'an dernier j'ai acheté un kit de la marque alsacienne Fortwenger. J'ai recyclé les figurines en sucre cette année, mais honnêtement les plaques de pain d'épices n'étaient pas formidables, alors que j'aime bien leurs produits d'habitude. L'année d'avant j'avaie opté pour un kit ikea en biscuit. Bon, mais cette année marque le retour du fait maison. La recette est tirée de mon livre Primrose Bakery Christmas. Le biscuit est super bon je trouve, même si moins foncé que le leur (voir la photo en colonne de droite du blog), mais c'est parce que j'ai mis du sucre blanc ordinaire au lieu de vergeoise brune.

Avant l'assaut de la brigade de décoration


Leur idée originale est de cimenter l'édifice avec du chocolat blanc fondu. Ca marche bien si on se place dans une pièce bien froide ou carrément dehors. Dans ma cuisine impossible de figer mais dans la cave ça figeait en deux minutes. Pour la déco elles conseillent du glaçage buttercream mais personnellement j'ai fait un glaçage au sucre glace avec très peu d'eau (plus économique et plus rapide, ayant l'avantage de ne poser aucun problème de conservation).

Il y a même des fenêtres!


J'ai même réussi à faire des fenêtres! Il suffit de découper des formes dans la pâte avant cuisson et de déposer des éclats de bonbons durs ou sucettes et de les cuire ensemble.


C'est le premier dimanche de l'Avent et j'aime bien cette période, peut-être plus que Noël. Les marchés de Noël sont ouverts, ce week-end il y a eu le Bazar International (un événement luxembourgeois à ne pas manquer), je vais pouvoir pâtisser jusqu'à écoeurement et je vais enfin goûter au vin de noix que j'ai concocté au début de l'été....

Saturday, November 15, 2014

Gaufres coeurs - Lilyhammer Vafler

Lilyhammer Vafler


Misère, le temps passe, et j'ai cuisiné des tas de choses mais pas eu beaucoup de courage pour écrire quoi que ce soit. Merci à ceux qui ont voté pour moi aux GBA et bravo aux gagnants. Je me doutais bien que je n'allais pas gagner mais on peut rêver -en fait je voulais aller à Paris aux frais de la princesse voilà tout.

Mi-novembre et le froid s'installe peu à peu sur la Grande Région. Une autre fois il faudra que je vous raconte mon court séjour à Amsterdam et Utrecht pendant les vacances de la Toussaint, tout ça pour voir Morrissey en concert. Le vélo, les stroopwaffels, les canaux, les marchés aux puces quotidiens, je me verrais bien habiter là-bas... enfin, on peut rêver, là encore ...

Eté indien Amsterdam 


Les gaufres, ah, oui, revenons-y. Pour les gaufres classiques, modèle rectangulaires, j'ai testé il y a peu cette recette et vraiment, elle est parfaite, je pense que je n'en ferai plus d'autres. Sinon, l'inspiration pour ces gaufres en coeur vient principalement de la série Lilyhammer, avec Steve Van Sandt, qui passe en ce moment sur arte. Sorte de Sopranos en exil en Norvège, que je vous conseille vivement de regarder, pour tous les nostalgiques des Sopranos et ceux qui aiment les décalages culturels loufoques.

Bartrenger Waffel


Pourquoi? parce que la chef de la police locale doit s'occuper du ravitaillement des skieurs de fond et teste des recettes de gaufres, l'une à la levure et l'autre aux pommes de terre, alors que son collègue suspecte le personnage principal d'appartenir à un réseau terroriste. Et donc les Norvégiens utilisent des gaufriers en forme de coeur. CQFD.

Gaufres coeurs


Mais l'autre raison qui m'a poussé à m'en acheter un, alors que l'on me condamnait à mettre mon vieux Tefal au rebus en cas de nouvel achat, qui, je le précise, ne fait pas seulement des gaufres mais aussi des croques, c'est aussi qu'en Allemagne les coeurs sont traditionnels. Mais là, alors que j'ai probablement perdu la plupart des quelques lecteurs vaguement intéressés par la recette mais moyennement par mes élucubrations tortueuses, s'arrête la comparaison. Les Allemands font des gaufres très riches, comme des biscuits, avec la moitié du poids de farine en beurre. Ils aiment bien les servir avec de la crème chantilly et des cerises chaudes. Les Norvégiens, qui semblent être dévoués à la gaufre et en manger très souvent -d'après mes recherches- suivent des recettes plus légères. Ils les servent avec crème et confiture, et même du fromage caramélié, le brunost.

Et cela tombait bien, justement un discounter très connu -allemand- et dont je tairais le nom, proposais justement un gaufrier double en forme de coeur cette semaine.

Après avoir épluché bien des recettes, j'ai concocté celle-ci, qui peut se multiplier à l'infini. Je l''ai testée en double et cela nous a fait notre petit-déjeûner. A la fin de la pâte, j'ai ajouté de la cardamome, traditionnelle en Scandinavie, et une poignée de raisins secs. Parfait aussi.

1 oeuf
25 cl de lait
pincée de sel
un peu d'extrait de vanille
125 g de farine
1 cc de levure chimique
25 g de beurre fondu

Mélanger l'oeuf, la vanille et le lait avant de verser la farine et la levure. Bien battre mais ne pas craindre de minuscules grumeaux. Ajouter ensuite le beurre fondu et bien l'incorporer. Laisser reposer 20 minutes si vous avez le temps. Gaufrer!

Enfin je vous laisse avec une photo du chat, que je trouve très drôle.

Kaz


Thursday, October 16, 2014

Billet fourre-tout pâtisserie




Salut lecteurs, oui je sais j'essaie d'attirer votre attention sur le blog pour que vous votiez pour moi aux GBA ou alors juste sur le pavé juste à droite de votre écran sur la page du blog. Pitoyable alors accordez-moi votre mansuétude. Mais pour ne pas vous laisser venir pour rien ici, permettez-moi de vous proposer quelques photos de ces dernières semaines. Le mois de septembre fut très ensoleillé ici, ce qui ne l'a pas empêché d'être stressant, avec la rentrée des enfants et la mienne, et pour me détendre j'ai fait pas mal de pâtisserie. Ci-dessus, je triche avec ces cupcakes aux Maltesers tirés du fraîchement sorti Primrose Bakery Christmas. Insanely good! Vraiment gourmands, pour qui aime le chocolat, l'Ovomaltine et les Maltesers (un peu ruineux quand même avec tout ça dedans). Réalisés aujourd'hui même.




Septembre est le mois des anniversaires chez nous. Maya a choisi et réalisé presque seule son gâteau, le Kalter Hund. Le Kalter Hund, ou chien froid en français, c'est un gâteau très prisé en Allemagne, sorte de pavé très très riche en chocolat, huile de coco solidifiée, et quelques couches de petits-beurres. Comme une truffe géante avec des bouts de biscuits croustillants dedans. Pas mal du tout.




Mon mari, lui, préfère les choses moins lourdes et fruitées, je lui ai donc fait un gâteau aux prunes avec streusel, je crois que la recette venait de Nigel Slater, mais je ne sais plus trop.



Sinon, issue du livre Jerusalem de Sami Tamimi et Yotam Ottolenghi, une babka au chocolat, sorte de brioche torsadée aux chocolat et noix. Mmmhh, pas besoin d'en dire plus. Si un gâteau pouvait faire la paix dans le monde, probablement celui-là.



Enfin, moins sucrés, mais tout aussi bons, ces noeuds aux amandes dont la recette provient du Nordic Bakery Cookbook, dont aucune recette ne m'a laissée tomber jusqu'ici.

Et puis je ne vous avais pas présenté mon chat, alors voilà c'est chose faite. De caractère très, hum, spécial, très pénible mais absolument adorable, elle a trouvé naturellement sa place chez nous.




Thursday, October 09, 2014

Pain au lait japonais avec tangzhong (et boulangerie Aki)


Pain au lait japonais

Envie de pain au lait? Envie de se croire au Japon? A part aller dans le quartier japonais de Paris et visiter la boulangerie Aki(voir plus bas), on peut tenter de le faire soi-même. Apparemment on le croise souvent sur les blogs, ce pain de mie de  Hokkaido, avec un tangzhong dans la pâte. Un tangzhong, kesako? Je vais vous expliquer. C'est une sorte de roux : il faut mélanger puis légèrement cuire de l'eau et de la farine et on incorpore la colle gélifiée obtenue à la pâte, ce qui lui donne du moelleux et améliore la conservation.

Alors certes, ce pain prend un petit peu plus de temps à préparer que'un pain lambda, mais que sont ces quelques minutes comparées à l'amélioration exponentielle de votre pain au lait?

Pour ma part j'ai suivi la recette de food52 mais sans mettre de lait concentré, et j'ai utilisé mon robot pour mélanger. On peut aussi utiliser une map ou ses mains. Il y a aussi un coup de main pour former les boules, je vous invite à regarder sous le lien ci-dessus.

Avant d'enfourner

Pain au lait d'Hokkaido, recette adaptée de Food52


Il faut donc mélanger et laisser gélifier 6 cs d'eau et 2 cs de farine. Laisser refroidir.

Verser ensuite dans le bol du robot le reste des ingrédients soit :

environ 380 g de farine
1 sachet de levure de boulager lyophilisée rapide
1 cc de sel
2 cs de sucre
60 ml de lait tiède
60 ml de crème liquide à 30%
1 oeuf

Quand la pâte commence à se former ajouter en morceaux 30 g de beurre mou. Laisser pétrir 5 minutes, la pâte devient souple et élastique. Laisser reposer jusqu'au doublement puis former des rouleaux de pâte et les déposer dans un moule de 25 cm de long. Laisser doubler de volume et préchauffer le four à 180°C. Dorer au jaune d'oeuf et cuire 25-30 minutes.


mmmmhhh!



Pour les fans du Japon, la boulangerie-pâtisserie-salon de thé Aki Boulanger  dans le quartier japonais de Paris (Opéra) est incontournable. On y trouve toutes sortes de délicatesses franco-japonaises comme ces brioches marbrées azuki-matcha, les melonpan, petits pains recouverts de croûte sablée, des onigiri pour les petits creux, des biscuits, etc.



Brioche marbrée azuki matcha de Aki, super délicieuse

melonpan et autre brioche délicieuse de chez Aki

Et aussi, un Aki-Brest garni de crème à l'azuki.

Aki-azuki

Ah, et n'oubliez pas de voter pour moi aux Golden Blog Awards, merci :)



Tuesday, October 07, 2014

Des cookies maltés au chocolat de Jamie, des Golden Blog Awards et de mes conseils pour NY


Devil's double chocolate malted cookies


Pfiou, quel titre mes amis! J'ai survécu au mois de septembre, probablement grâce à un taux d'ensoleillement et de chaleur record (au Luxembourg en tout cas). Et un peu grâce aux heures thérapeutiques passées devant mon four. Et je vous reviens avec ces magnifiques cookies maltés de Jamie, mon vieil ami imaginaire, et cette recette issue de son dernier livre Comfort Food. Et entre autres nouvelles, je participe pour la première fois aux Golden Blog Awards alors n'hésitez pas à voter pour moi TOUS LES JOURS! (je sais pas, utilisez une alarme sur votre portable ou quelque chose dans le genre...)
J'ai aussi participé de façon gracieuse à un guide gastronomique sur New York que vous trouverez sous le lien ci-joint chez House-trip. Mmmhh, j'y retournerai bien, comme à Tokyo, enfin, pas cette année, pour les mois qui restent je ne m'éloignerai pas trop du Benelux...


Bon, trève de blabla, revenons à nos cookies. J'aime bien le nouvel opus de Jamie, Comfort Food, back to the roots en quelque sorte, avec des plats réconfortants, régressifs, nostalgiques mais tout de même internationaux. Il me le fallait, quoi.

J'ai déjà réalisé quelques recettes :

osso bucco




Champignons au menu


soupe de champignons et gratins de pâtes aux champis

poulet satay




pas du heinz

baked beans maison


nasi goreng



Que m'est-il donc arrivé? C'est en 5ème position seulement que je tente une recette sucrée. A vrai dire, non je ne suis pas au régime, mais j'ai toujours trouvé que Jamie n'était pas forcément le roi des desserts. On m'a conseillé à grands renforts de photos de faire cette recette et donc voilà, j'ai craqué, et je ne regrette rien. Ces cookies sont délicieux et on se consolera avec le fait qu'ils ne contiennent pas beaucoup de beurre, mais allez bon, pas mal de sucre et autres.

Ces cookies suivent une méthode un peu spéciale. La pâte ressemble à de la pâte à modeler en plus grasse, et une fois cuits, ils font penser à des morceaux de brownies tellement ils sont tendres et fondants.

tendre comme du brownies


La recette, adaptée de Comfort Food, de Jamie Oliver

Faire fondre à feu très doux 200 g de chocolat noir (je suis snob, j'ai pris du Ashanti de Valrhona pour Fauchon, je sais, lynchez-moi) avec 50 g de beurre. Hors du feu, verser une boîte entière de lait concentré sucré et mélanger, puis 25g de poudre d'amandes, 2 cc bombées d'Ovomaltine, et enfin 200 g de farine et 1 cc rase de levure, ainsi qu'une pincée de sel. Laisser au frais pendant une vingtaine de minutes, préchauffer le four à 175°C, puis incorporer 50g de pépites de chocolat blanc et 100 g de Maltesers hachés grossièrement. Former des boules (env. 24) style balles de golf puis aplatir. Laisser cuire 10-12 minutes puis attendre 5 minutes avant de transférer sur grille.

Tuesday, August 26, 2014

Shortbreads au beurre noisette


Shortbreads au beurre noisette


Le beurre noisette, c'est tendance aux Etats-Unis. On le retrouve dans toutes les recettes à la mode de cookies, sablés, tartes et gâteaux. Le fait de chauffer le beurre jusqu'à ce qu'il prenne une teinte dorée (mais sans le faire brûler malheureux!) développe les arômes, ainsi que les particules cancérigènes paraît-il, et ajoute de la saveur à tous les plats dans lesquels on l'utilise.

Il brille particulièrement dans ces sablés vanillés, simplement décorés d'une demi-amande, qui, faute de mieux les définir, me rappellent les shortbreads par leur texture fondante et sablée, poudreuse sur les bords et croquante à coeur.

Loin d'être une recette hype, elle est tirée du Gourmet Cookie Book, à l'entrée de juin 1961. Ce livre recense les meilleures recettes de biscuits du défunt magazine Gourmet durant toute son existence, soit de février 1941 à décembre 2009. Une façon gourmande intelligente de retracer le parcours du magazine et de la ménagère durant cette période.

Les miens et les leurs


Shortbreads au beurre noisette, adaptés et traduits des brown butter cookies du Gourmet Cookie Book

220 g de beurre
150 g de sucre
1 cs de sucre vanillé (ou 1 sachet)
325 g de farine
1 cc de levure
pincée de sel
amandes coupées en 2 pour décorer

Cuire le beurre noisette à feu pas trop chaud. Hors du feu, ajouter le sucre et mélanger. Laisser refroidir dans un saladier avant d'ajouter la farine, le sel et la levure. Pétrir puis former des boulettes de la taille d'une noix, les espacer sur une plaque à pâtisserie chemisée, puis aplatir à la fourchette et placer une amande dessus. Faire cuire à four préchauffé  sur 160 °C pendant 20 minutes. Laisser refroidir sur grille.

Comme c'était le début des congélateurs, l'auteur de la recette conseillait d'en congeler la moitié pour mieux les resservir, au besoin ou selon l'envie, après 10 minutes de décongélation à température ambiante.

Pour ma part, je serais bien étonnée de devoir en mettre au congélo pour plus tard, car vu le temps pourri automnal que nous subissons, j'ai besoin de nombreuses tasses de thé bien chaud pour lutter contre les premiers frimas.

Thursday, August 07, 2014

Nigella's summer crumble

How has your summer been? Has everyone around you been complaining of the weather? Summer' s so much more than just sun and heat though... fruit, farniente, ice-cream, apéros and walks...reading long books, so many little pleasures.

Tossa de Mar

And lest we forget to turn the oven on, to warm us up... Nigella's summer crumble (from Forever Summer) is a fantastic way to use up those less-than satisfying apricots that everyone leaves in the fruit bowl, the ones a little less red, the mushy ones, and transform them into deep orange compote under the layer of almondy crumble. Or any other stone fruit for that matter.

Parc Guell, Barcelona
Summer crumble, adapted from Nigella Lawson in Forever Summer

750g apricots, stoned and quartered
75g butter
100g self-raising flour or flour with 1/2 tsp baking powder
a pinch of salt
25g ground almonds
75g caster sugar
50g flaked or chopped almonds

Preheat the oven at 200C. Butter a gratin dish. Layer the fruit into the dish. Rub the butter into the flour and grounds almonds until the mix resembles rough sand, then stir in the sugar and the flaked almonds. Sprinkle this over the fruit and bake for about 30 mins until the fruit bubbles up and the crust is golden. Serve warm or cold with yogurt, cream or vanilla ice-cream.

Girona

As you can see from my photos, I went to Catalunya where I stuffed myself with paella, sangria and saturated my eyes with gorgeous sceneries in between storms.

Girona

Girona

Crumble d'été aux abricots de Nigella

Crumble abricots

Comment va votre été? Tout le monde se plaint du temps là ou vous êtes? Pourtant il y a tant de petits plaisirs d'été en dehors du soleil et de la chaleur, qui ne sont plus forcément des plaisirs passés 30° à l'ombre... Les fruits, le farniente, les balades, de longues lectures, les glaces et les apéros...

Tossa de Mar


Pas question d'oublier d'allumer le four, vu qu'en plus, ça réchauffe. Ce crumble aux abricots de Nigella permet de savourer un dessert aux fruits, bien pour écouler certains abricots moins rouges ou un peu mous et leur donner une belle couleur orangée sous leur croûte aux amandes. Pas d'abricots? Pêches, nectarines ou prunes, ces fruits "à noyaux" conviennent aussi parfaitement.

Parc Guell, Barcelone
Crumble aux abricots, une recette adaptée de Nigella Lawson dans Forever Summer

Pour 4-6 personnes

750 g d'abricots
75 g de beurre froid
100g de farine
1/2 cc de levure
pincée de sel
25 g d'amandes en poudre
75 g de sucre
50 g d'amandes effilées ou hachées

Préchauffer le four à 200 °C. Beurrer un moule à gratin. Disposer les abricots coupés en 4 ou 6 selon leur taille sur le fond. Dans un bol, frotter le beurre avec la farine, le sel, la levure et la poudre d'amandes entre vos doigts afin d'obtenir un mélange sablonneux. Ajouter le sucre et les amandes effilées ou hachées et mélanger. Parsemer les fruits de ce mélange en pressant des morceaux un peu plus gros si vous aimez. Enfourner pour 25-30 minutes. Les fruits doivent "buller" et le crumble doit être doré. Servir tiède ou froid avec du yaourt ou une boule de glace vanille, ou même sans rien pour les puristes.

Gérone

Comme vous le constatez je me suis retrouvée en Catalogne ou j'ai pu m'empiffrer de paella, de sangria et saturer mes yeux de beaux paysages entre deux orages.

Gérone

Gérone