Thursday, January 11, 2007

Tarte au chocolat de Jamie Oliver


Voici la recette de l'excellente tarte du réveillon. J'avais divisé par trois les quantités et obtenue une belle tarte rectangulaire pour environ 4 personnes. Avec les quantités suivantes, Jamie dit remplir un moule de 28cm de diamètre, mais je pense plutôt que ça convient pour deux belles tartes, à vous de voir. En divisant par 3, j'ai quand même mis un petit oeuf dans la crème car lui ne jure de toute façon que par les gros oeufs.
Cette tarte est très forte en chocolat, assez peu sucrée, si vous aimez les desserts plus sucrés, n'hésitez pas à mettre 150g de sucre dans la crème.

Pâte:
Battre 325g de beurre en pommade avec 225g de sucre et une pincée de sel. Ajouter ensuite 565g de farine, 3 oeufs et 65g de cacao non sucré, et en option, le zeste râpé d'une orange bio. Réfrigérer au moins une heure. L'étaler et mettre le moule au freezer une demi-heure.

Préchauffer le four à 180°C et faire cuire la pâte à blanc une douzaine de minutes. Baisser le four sur 170°C.

Garniture:
Amener à ébullition 200ml de lait, 565 ml de crème et 65g de sucre. Retirer du feu et jeter 350g de bon cocolat noir en morceaux. Remuer jusqu'à ce que le mélange soit lisse, puis ajouter 3 oeufs. verser sur la pâte et remettre au four pour 15 minutes. La crème doit rester tremblotante et deviendra ferme en refroidissant.

3 comments:

celine said...

Merciiii pour la recette ! Elle m'a fait rever cette tarte là dans ton billet sur le reveillon ! :)

Lisa said...

Le Drool! Le Pant! ;)

kobayashi said...

Julie mon amie,
Tu devrais éviter de glisser des diables rouges dans tes recettes de Jamie ("the OBE", selon notre ami commun le gand Moz, c'est à dire "the obeses member of the british order", tu jugeras par toi-même!). Donc, oui, mon amie, évite les acides dans tes recettes, car, regarde le commentaire de ton amie Lisa: eh oui! ça fait peur, la drogue.
Bon, moi, merci, euh, ça va. J'ai passé le dimanche porte de versailles pour le sacre de mon amie Nicolas S.Et oui, mon amie, j'ai pleuré, c'était beau, immense, magique comme un numéro de Sylvain Mirouf -sauf que, hé, là, c'était pour de vrai! Je n'avais pas vu autant de egns heureux aux larmes depuis mon mariage au stade de séoul en 1978 par le révérend Moon (bon, euh, j'ai divorcé depuis, car, le moonisme n'est pas soluble dans ma nouvelle religion, celle de Thomas Cruise de Top Gun).Bon, dimanche, c'était bien, j'ai entendu Nicolas,j'ai même mangé un hot dog et, le top, j'étais dans le carré VIP: les flics avaient relaché Gynéco, JOhnny était en suisse, mais, euh, hein, il a le droit, le pauvre.Quand j'ai dit à la sécurité que j'étais gérard lenormand, ils m'ont demandé un autographe et j'ai même du chanter "la ballade des gens heureux". Donc, pour la prochaine réunion de l'UMP, je vais leur préparer ta tarte au choco, mais avec un plus, et de taille: je vais sculpter un buste de Nico et j'irai le proposer chez pierre Hermé: le sarkochoco, ça a de la gueule, non? Non? Vraiment? Bon, ben, tant pis, moi, j'y crois à donf! Bon, je te laisse, je petit-déjeune au fromage de tête. Bien à toi mon amie.