Friday, August 25, 2006

Cooking for Mr Latte

Ce livre n'est pas récent, je l'ai découvert par hasard en googlant un gâteau au chocolat et buttermilk, et en tombant sur le blog d'Estelle, qui avait fait une recette de gâteau tirée de cet ouvrage.

La particularité de ce livre est qu'il n'est pas un cookbook comme les autres puisqu'il s'agit d'un feuilleton décrivant, entre autres, la relation entre l'auteure, journaliste gastronomique, passionnée de bonne chair, et celui qui devint son époux, épris de mets plus terre-à-terre (pizza et bière). Mais pas seulement, on y apprend aussi les inconvénients de son métier, même s'il faut bien avouer que je l'envie plus que je ne la plains, on y découvre sa famille et ses amis, on a un aperçu de la chic vie new-yorkaise. A tel point qu'entre les mondains, les rendez-vous à l'aveuglette (blind dates) et une robe Prada, on se croirait parfois dans Sex & the City. Mais chaque court chapitre est suivi des recettes dont il est question auparavant, que ce soit les macaroni au fromage de sa grand-mère, le canard au gingembre de sa belle-mère ou encore des recettes de grands chefs, or, les aficionados de SATC savent bien que Carrie Bradshaw n'utilise jamais sa cuisine. Pour la centaine de recettes, il n'y a aucune photo, mais les conseils d'un fin gourmet.

Ce qui m'a déplu, c'est le snobisme avec lequel il lui faut des ingrédients ultimement parfaits, "ne faites pas cette recette hors saison, si vous n'avez pas de tomates mûres", "si vous faites cette recette sans tel ingrédient, ne dites surtout pas d'où vous la tirez", elle a du mal a concevoir que son boyfriend commande des latte après le dîner car tout le monde sait qu'un café au lait ne se boit plus après 11h (n'est-ce pas), c'est l'une des raisons pour lesquelles la relation commence mal...

Mais, faute avouée ("Call me a snob! I am one." p.25) est à moitié pardonnée. Et au fil des chapitres, on perçoit ses propres défaillances, et comme on a tout de même une passion et des points communs, on la trouve attachante.

Cooking for Mr. Latte, Amanda Hesser, chez Norton.

A propos de livres anglais, il y a une nouvelle librairie anglophone sur Metz, tenue par une dame sympathique : Atout Lire, rue Mazelle (du côté du centre ville).

A suivre, deux recettes tirées du livre...

4 comments:

pascale said...

Tiens c'est drôle car une amie me parlait de ce livre pas plus tard que mardi. Je suis très tentée, merci pour ton billet très objectif.

julie said...

Je suis sûre qu'il te plaira, car si on aimes cuisiner, on aime ce livre!

la sieste said...

Je ne connaissais pas, j'irai le feuilleter demain, car ta critique donne vraiment envie, pas comme de la promo!

pascale said...

J'ai craqué. C'est vrai qu'au delà du coté très New Yorkais que je ne connaitrais surement jamais et des restaurants dont elle parle que j'ai peu de chance de fréquenter un jour, l'auteure est très attachante et j'aime beaucoup le livre. Je n'ai pas encore fini car je le déguste commme un dessert.
Ce livre donne très envie de cuisiner.
PS : le chapitre sur ce qu'elle emporte quand elle voyage en avion est assez édifiant.