Sunday, December 18, 2005

Truffes chocolat caramel (Pierre Hermé?)

Ce billet ne contient pas la recette, pour la voir, il faut aller sur ce billet-ci :

Truffes chocolat-caramel de Pierre Hermé 2010



Décidément je vais devenir la pro des ratages. Après la bûche , dont je donnerai d'autres nouvelles sous peu, les truffes. Tirées du Larousse des Desserts, mais dont on trouve la recette iciaussi (j'ai trouvé cette page complètement par hasard, on dirait que ça vaut la peine d'y retourner;-)).

Mais d'abord, un peu d'histoire. Je suis devenue la reine des truffes (ah ah) il y a déjà un moment. Quand j'étais jeune, même trop jeune pour le lire, j'achetais régulièrement OK! magazine. Et c'est là que j'ai trouvé ma première recette, qui marchait d'ailleurs du tonnerre, mais que j'ai depuis perdue. Cela dit, n'y entrait que du chocolat, de la crème fraîche et du cacao en poudre si mes souvenirs sont bons. J'en refaisais de temps en temps.

L'an dernier j'en ai fait pour ma belle-mère chez qui nous passions les fêtes. J'ai dû trouver la recette sur marmiton. Mais j'ai trouvé ça un peu riche et un peu ennuyeux au goût. Cette année, je lis des blogs et je vois que les amis blogo font des chocolats et autres merveilles. Comme je suis une suiveuse (voir pour la bûche), je décide d'en faire moi aussi. Après tout, je ne passe pas les fêtes chez moi, c'est donc l'occasion de ne pas débarquer les mains vides partout où j'irai (je fais la tournée générale cette année). La recette me promet 80 truffes.

Je fais donc ma petite popotte pour m'apercevoir que, une fois le plat au frigo, j'ai oublié le sel, car j'ai mis du beurre doux. Or, tous les chocoliques savent que le sel rehausse l'arôme du cacao. Dos je ressors le dit plat et touille une pincée de sel dans le mélange.
Ensuite, je nettoie le caramel collé au fond de la cocotte, je range le plan de travail sur lequel il a plu des copeaux de chocolat. Et là, 8-0 , je n'ai pas mis 300g de chocolat noir, non, pas 300g, mais bien 400! Les deux plaques (vendues d'ailleurs ensemble) entières!!! Pas étonnant que la ganache ait eu cette texture légèrement visqueuse (ou bien serait-ce car j'ai substitué de la crème épaisse à la crème liquide?).

Non, finalement, les truffes sont très très bonnes, il faut juste les laisser assez longtemps au frais pour pouvoir les façonner. On sent le caramel, mais on le sent certainement davantage avec les 300g de chocolat noir seulement. (J'ai utilisé du Lindt pâtissier à 70% et du Nestlé pâtissier au lait). La texture est un peu plus à mâchonner que pour des truffes normales.



PS : j'ai mis Pierre Hermé dans le titre du billet, je suis sûre que ça en a attiré plus d'un et qu'ils se disent à ce stade, mais où parle-t-elle de PH? S'ils sont fans ils sauront que PH signe le Larousse des Desserts et y livre quleques recettes. Mais a-t-il pondu tout le tome, je me le demande... et donc, cette recette est-elle de lui??? Mystère.

3 comments:

Dorian said...

Encore un article comme je les aime !!! juste un détail j'ai l'impression que ton blog a un petit problème d'affichage...

julie said...

Merci!

Mais, euh? quel problème?

sissi said...

Te souhaites de bonnes fêtes ainsi qu'à ta p'tite tribu !