Skip to main content

Ensaladilla russa (salade russe à l'espagnole)



Ennemis de la mayonnaise, passez votre chemin, car la vraie salade russe espagnole se doit d'en contenir. La seule fois où j'en avais mangé, c'était il y a deux ans (ou bien trois) lors d'un barbecue, elle avait été préparée par une prof d'espagnol. En fait, il s'agit d'une macédoine améliorée, et qui a vraiment meilleur goût quand on la prépare avec des légumes frais. Un salade qui tient au corps avec les patates et la mayo, mais qui, servie bien froide, est très agréable l'été.



Après quelques recherches, il apparaît que cette salade est customisable à souhait, et ici, le mélange de fromage blanc et de mayo allège un peu le tout, et les knackis remplace le plus habituel thon à l'huile. On peut ajouter des câpres ou des cornichons hachés, et pour les feignasses, prendre des légumes en boîte ou sous vide, après tout, c'est l'été...



Ingrédients (pour 2-3 personnes en plat principal, mais je n'ai pas mesuré les quantité exactes, je les donne ici approximativement)

500g de pommes de terre à chair ferme (spéciales salade par exemple)
3 belles carottes
1 petit bol de petits pois surgelés
4 knackis de volaille
1/2 oignon rouge
une quinzaine d'olives vertes
1 oeuf dur
100-120g de fromage blanc à 0%
3-4 cs de mayonnaise
1cc de moutarde forte
1 cc de savora (ou encore une de moutarde)

Eplucher et détailler en dés les carottes et en rondelles les patates. Les mettre à cuire dans de l'eau bouillante salée en couvrant partiellement. Il faut compter environ 15 min, elles doivent être cuites mais encore un peu fermes (sous peine d'écrasement).
Si vous êtes bien organisé, faire cuire l'oeuf pendant les cinq dernières minutes, et ajouter les petits pois pour les 2-3 dernières minutes. Egoutter le tout. Laisser refroidir.
Verser de l'eau bouillante sur les knackis, couvrir et laisser chauffer cinq minutes puis égoutter. Sauter cette étape est possible, mais je trouve que cela les débarasse de l'excès de salé et de fumé.
Quand tout est à peu près froid, prendre un saladier et y verser le fromage blanc, les moutardes et la mayo. Bien saler et mélanger. Hacher très menu l'oignon. Rincer les olives et les couper en deux. Les ajouter dans la sauce, ainsi que les autres légumes, l'oeuf haché et les knackis coupés en rondelles. Bien mélanger. Vérifier l'assaisonnement et poivrer. Rajouter de la mayo selon votre goût. Déguster bien frais.


La mayonnaise de Luxembourg n'est pas particulièrement différente de la mayo de base française, mais le Luxembourg est un petit pays qui aime affirmer sa personnalité. Le label "made in Luxembourg" orne ainsi les quelques produits fabriqués localement. Moins de transport, c'est mieux pour l'environnement. Mais souvent ces produits sont plus chers que leurs homologues importés (traduisez "pas bon pour mon pouvoir d'achat" puisque c'est d'actu), je pense notamment aux produits laitiers de la Luxlait, laiterie nationale qui se trouve, figurez-vous, dans mon quartier. Cela dit, pour clore ce point hautement instructif, je n'en doute pas, il semblerait que les critères de production de viande bovine et de lait, entre autres, soient suffisament rigoureux pour satisfaire le consommateur éclairé.

Comments

Les Poêlues said…
ooh, la mayo luxembourgeoise! Je viens moi aussi du luxembourg et, si la mayo n'ar rien de spécial, leur moutarde est par contre très très bonne!
julie said…
Merci pour ton commentaire, et pour le conseil sur la moutarde, j'en achèterai la prochaine fois que j'en vois!

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …