Skip to main content

ma dernière tuerie : bouchées fondantes chocolat peanut butter


Vous avez remarqué comment certains blogueurs abusent de l'appellation "tuerie" pour attirer les lecteurs assoiffés de gourmandises décadentes chez eux? Eh bien, histoire de gonfler mes stats -je viens juste de réinstaller un compteur- et tout en me moquant un peu, je fais pareil. J'aime pas le mot "tuerie", je lui préfère son homonyme "tu ris".

Passons.

Si vous avez des amateurs de beurre de cacahuètes autour de vous, et même s'ils ne sont que de simples chocophiles parce que, par exemple, ils n'ont pas encore découvert que l'association des deux était fantastique en bouche, faites-leur plaisir et offrez-leur ces petits carrés mortels pour la ligne, si bons sur les papilles.

Aux Etats-Unis on trouve les "peanut butter cups" de marque Reese's. Nigella a créé pour nous autres la recette pour les réaliser chez soi, mais en mieux, de plus on peut contrôler la qualité des matières premières, évidemment très très cheap dans l'industrie.

Sans plus attendre, la recette, tirée de How to Be a Domestic Goddess (Nigella Lawson)...

50g de muscovado/vergeoise brune (mais la blonde ici utilisée marche très bien)
200g de sucre glace
50g de beurre
200g de peanut butter crémeux (mais j'ai pris du crunchy pour le croquant)

200g de chocolat au lait
100g de chocolat noir
1 cs de beurre

Mélanger les 4 premiers ingrédients jusqu'à obtenir un mélange homogène à la texture de sable. Etaler sur un moule carré ou rectangulaire tapissé de papier cuisson. Egaliser.
Faire fondre les chocolats et la cuillérée de beurre puis l'étaler sur le dessus. Mettre à figer au frigo ou dehors s'il fait froid. Quand le chocolat a durci, sortir du frigo, attendre cinq minutes avant de couper en carrés. (si vous êtes trop impatients, le chocolat se brise, je le sais d'expérience...)

Conseil d'amie: si jamais, hélas ou tant mieux, vous vivez avec des phobiques du gras-sucré, ces carrés se conservent parfaitement au congélateur. Je me suis laissée dire que certains gourmands totalement dépravés les dégustent à peine sortis de là... quelle honte!

Comments

$ha said…
Tu ris? Non non, c'est moi kiri! Ahlala je dis n'importe quoi des fois :)
Tu m'invites?!! Je suis sûre d'adorer ces bouchées...
Philo said…
Ca me fait énormément envie ! Bises
Alors là, je craque! J'adore les barres et tout ce qui est au peanut butter...

Bises,

Rosa
auré said…
Waouhh quelle tuerie! ;-)
Le confit said…
Je pense que la dépravation m'ira bien.
Delphine said…
Bonjour Julie!
Désolée de te contacter via les commentaires (je ne vois pas de formulaire de contact) mais en tant que cookbook addict, il faut que tu sois dans les premières à connaître ce nouveau site:
www.tribugourmande.com
(lancé hier!)
Delphine
Chef de cette nouvelle Tribu!
laurie said…
Aaaaahhhh ! J'en veux !!!!!! ça a l'air troooop bon... et comme je suis déjà addict à tes cookies au peanut butter et au chocolat blanc...
Je t'appelle demain... journées chargées en ce moment.
Bisous Julie !
Grand Chef said…
Bien joué! Ca a l'air de marcher en plus! Blog appétit, c'est l'école du marketing en application. Le peanut butter crunchy, je le mange à la cuiller pendant que ma femme fait son jogging, mais un jour peut-être, inspiré, j'en prendrai deux pots, à Cora, histoire de tenter l'aventure décadente (et tuante).

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …