Tuesday, February 13, 2007

Poulet massacré de la St-Valentin


Voilà une petite idée pour faire le (la) malin(e) demain soir avec votre dulciné(e)...briller par votre intellect tout en l'émerveillant par vos talents de cuisinier (e) accompli(e)...

Le massacre de la St-Valentin eut lieu à la grande époque des affrontements mafieux durant la Prohibition aux Etats-Unis en 1929 plus exactement. Le gang d'Al Capone exécuta alors plusieurs hommes de son rival Bugs Moran pour contrôler le marché de Chicago.

Mais cette recette n'a en fait rien à voir avec l'histoire des E-U, mais plutôt avec les traditions juives d'Italie puisqu'à l'origine c'est une recette du ghetto vénitien (Nigella).

Lecteur, lectrice, laisse sortir ta rage en dépiautant un poulet rôti très simplement au four dont tu serviras les jus et la chair ainsi massacrée avec des tagliatelles, du romarin, des pignons et raisins secs et pour faire joli, du persil haché. Un plat délicieux, un peu gras, certes, mais ce n'est pas de la graisse de porc. Trouve-toi un dessert light pour la suite des opérations et Bob est ton oncle, comme disent les Anglais!

3 comments:

Mamina said...

Il y a de plus cruels massacres.

kobayashi said...

Julie mon amie,
D'abord, pour info, il s'agissait bien de Bob Morane, et non pas, euh, Bugs Moran, tu, euh, vois? Bon, Indochine "bob morane contre tout chacal, l'aventurier contre tout guerrier", OK, tu piges?
Bon, sinon, mon amie, ce Bill Granger est super. Bon, enfin, il a l'air: il ressemble à Sting (bon, ben, ouais, hein?!) et il se tient sa prostate douloureuse d'un air détaché tandis qu'il semble tendre sa burette de pipi (pour, ouais, l'analyse, hein?) en fait, sa tasse bleue. Quelle classe! Aller chez le médecin avec sa tasse design pour y faire pipi, je dis yes!
Bon, sinon, pour la St Valentin, je suis encore seul mais tant pis, mon amie, j'y crois. J'ai quand même dépensé 45.655 roubles en petites annonces hard dans la presse gratuite, sans résultat (ben, c'est peut-être à cause de mon pseudo, F.Heaulme, qu'est-ce que tu en dis, ma belle et tendre amie? Bon, je te laisse, j'ai rencart avec Chritine Boutin. Bien à toi my friend

julie said...

Koba, tu me manquais, je me demandais si les autorités afghanes t'avaient enfin relâchées. Ravie de te revoir, fidèle ami.