Skip to main content

Encore une! Korma d'aubergines...

Scroll down for English!


Jamais un magazine n'aura été aussi amorti en termes de recettes cuisinées...il s'agit encore d'une recette de Régal, que j'achète seulement pour la deuxième fois (non consécutive).

Autour de moi, ça parlait beaucoup de curry (sur le forum de Mr X et chez Doriann, qui est dans sa phase Bollywoodienne), et j'avais trois aubergines au frigo (car finalement, la saison est loin d'être terminée) et une boîte de lait de coco qui s'ennuyait dans mon placard. Il n'en fallu pas plus pour me pousser à réaliser cette recette, même si la cuisson est un peu longue et qu'il était déjà tard. Mais le résultat vaut la peine de patienter un peu, car les aubergines sont fondantes à souhait, soyeuses dans leur jus au coco et au curry. Une alternative vraiment intéressante à la viande, pas étonnant que les végétariens en raffolent.

Il faut d'abord faire revenir un oignon et deux grosses gousses d'ail hachés avec un morceau de gingembre (2cm) haché lui aussi ou râpé dans un peu d'huile. Ensuite on les passe au blender avec une boite de lait de coco et une cs de concentré de tomates.

On fait sauter trois aubergines coupées en cubes (2cm) dans du beurre puis on verse le coco dessus, saler, poivrer et ajouter un peu de bouillon en poudre -je me méfie un peu des recettes de Régal que je trouve un peu fadasses malgré leur originalité- voire du piment si on le tolère bien. Laisser mijoter à couvert trois bons quarts d'heure jusqu'à ce que les aubergines soient bien tendres. Servir parsemé de coriandre fraîche ou de persil avec du riz cuit avec un bâton de cannelle brisé en petits éclats.

**********
Never have I amortized a magazine so much, it is my fourth recipe out of Régal, a French foodie mag, the third from a special about aubergines, a vegetable I really love to cook with.

Around me, there was a lot of talk about curries, especially on Mr X's forum and on Doriann's blog, and I had three aubergines in the fridge, as well as a can of coconut milk sitting in my cupboard, waiting to be used. That was all I needed to make this recipe, the cooking time is a tad long, especially as I started late, but it really is worth the wait as the aubergine turn smooth and silky and melt in your mouth. No wonder vegetarians love aubergines, they make a great alternative to meat.

First you must gently fry an onion, two fat garlic cloves and a 2cm piece of ginger (all peeled and minced), then blitz this in a blender with a can of coconut milk and a tbsp of tomato paste.

Next you brown the aubergines (diced in 2cm cubes) in some butter then pour the milk over them, season to taste and add a pinch of powdered vegetable broth and even some chili if you fancy it, then cover and leave for a good three-quarters of an hour on a lowish heat.
Sprinkle with chopped coriander or parsley and serve with rice cooked with a crushed stick of cinnamon. MMMhhh bliss!

Comments

mamina said…
La korma, c'est vrai que c'est bon.
auré said…
Je ne connais pas la korma, mais ça a l'air très bon et en tous cas ça change un peu! à essayer rapidement! merci
annauk said…
Oooh, Julie, this looks amazing!
(I jump for joy when I see that you've posted in English too, LOL. My French is abysmal!)
xx
Mayacook said…
Tout ce que j'aime! J'y mettrai bien sûr une belle pointe de piment
Adèle said…
Régal propose toujours des recettes bien tentantes! Le korma d'aubergines, hummm!
kitchenette said…
Moi aussi, je fais souvent ça, j'adore!
Fabienne said…
Je ne me lasse jamais des aubergiques ... Continues de feuilleter Régal pour nous !
julie said…
Merci pour vos commentaires!
Lisa said…
Amortized :) -- I like the way you think! The korma looks delicious.

Popular posts from this blog

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …