Wednesday, December 14, 2005

Une recette de monsieur Nigel Slater

C'est idiot, et je ne peux pas m'en empêcher, mais quand j'entends ce prénom, j'ai une vieille chanson des 80's de XTC qui tourne dans ma tête ("we're only making plans...for Nigel/ he has his future in the British steel..."). Ce n'est pas du tout pareil pour Nigella...allez savoir.

Nigel Slater, donc, le chroniqueur de l'Observer (voyez son dernier papier ici), un homme discret et de bon goût, aimant ses trois chats et son jardin, un peu aux antipodes de Jamie Oliver. Il est autant écrivain que cuisinier, et de lui, je ne possède que deux livres (c'est un début), dont l'un est un mémoire d'enfance (Toast). L'autre est son dernier, The Kitchen Diaries, paru en octobre en même temps (tiens tiens) que le dernier JO. Une lecture apaisante pour les petits curieux aimant à la fois les recettes et l'entrée dans l'intimité de sa cuisine.

J'ai déjà parlé de lui, ayant fait un ragoût d'agneau aux haricots blancs tiré de ce même ouvrage. Je récidive avec ce plat mijoté au poulet, au fenouil et à la crème épicée. Un délice pourtant bête comme chou et une manière intéressante de manger du fenouil. Il suggère de le servir avec du riz complet mais personnellement, je trouve que c'est beaucoup trop long à cuire alors que le boulghour, lui, ne prend pas plus de dix minutes et a à peu près la même texture.

Pour deux
2 cuisses de poulet fermier avec la hanche
1 bulbe de fenouil de bonne taille
150-200ml crème liquide (légère)
facultatif : coriandre en branches

Pour la pâte d'épices
2 gousses de cardamome
1/4 cc curcuma
1/2 cc cumin en poudre
une pincée de piment en poudre
1 gousse d'ail
1 cc moutarde en grains

Saler et poivrer le poulet et le faire revenir dans un peu d'huile végétale à feu pas trop fort (ce qui prend un certain temps). Au bout d'un quart d'heure, couper le fenouil en six morceaux et l'ajouter à la cocotte.
Pendant ce temps, préparer la pâte d'épices en éclatant les gousses de cardamome dont on jettera les enveloppes. Réduire les grains en poudre au pilon, ajouter les autres épices et écraser l'ail avec. Ajouter enfin la moutarde et diluer avec un peu d'huile végétale.
Lorsque le poulet est cuit, retirer les cuisses et le fenouil de la cocotte, jeter le jus de cuisson (ou le garder pour voir ce que ça donne le lendemain, il pourrait agrémenter des pâtes ou autres). Faire chauffer la pâte d'épices mais attention, ça brûle très vite! Remuer une ou deux minutes avant d'ajouter la crème et bien gratter le fond pour diluer ce qui aurait éventuellement attaché.Remettre le poulet et le fenouil pour une minute, parsemer éventuellement de coriandre hachée avant de servir.

2 comments:

Papilles et pupilles said...

Ca a l'air très parfumé

Dorian said...

Quoi je ne suis pas le seul à penser à XTC quand on parle de Nigel !!! diantre ! heu moi par contre j'y pense aussi quand... c'est Nigella... c'est bizarre non ;-)