Skip to main content

Le Paris-Brest officiel vs. celui de Philippe Conticini


Continuant sur ma lancée de préparation au CAP, j'ai récemment testé le Paris-Brest, que j'appelle ici l'officiel puisque si on le maîtrise, ainsi que les autres travaux de l'examen, alors on est bon pour le préparer en vrai pour de vrais clients.

Je crois bien que je n'en avais jamais mangé avant. Je confesse ici que ça ne m'a jamais attiré en boutique. Cette crème marronnasse, paraissant aromatisée au café comme les autres pâtisseries marron-beiges et semblant tenir par 90% de beurre, non, franchement, jamais cela ne m'a tenté. Le nom ne reflète pas du tout le bonheur de ce gâteau (Paris-Brest, franchement?)

Grave erreur! J'aurais pu en déguster durant toutes ces années car c'est délicieux!

Paris-Brest

Le chou - les amandes grillées sur le dessus - la crème mousseline (crème pâtissière mélangée à du beurre fouetté), bof, mais au praliné, elle prend toute sa grandeur, si on aime le Nutella alors on aime le praliné, non? Même P. Conticini avoue que c'est son péché mignon et il s'y connaît en bonnes choses au quotidien.

Tout ça pour dire que le Paris-Brest, bien fait, est un délice. Et il est plus simple qu'il n'y paraît même s'il y a plusieurs étapes. Voir ici  une version officielle, elle aussi, ou ici une version spéculoos pour le détail si ça vous tente.

Mini Paris-Brest, si chou...

Philippe Conticini, ce maestro de la pâtisserie, a recréé le Paris-Brest sous une forme plus moderne et encore plus gourmande. Il garde la pâte à choux et la forme de cercle (censée représenter une roue de vélo, cf la course dont le gâteau s'inspire), mais le dessus des choux individuels pré-formés est couvert de crumble croustillant et leur coeur est garni de praliné pur caché dans la crème pralinée, sorte de variante pas très orthodoxe de la mousseline (crème pâtissière, gélatine, beurre incorporé directement dans la crème le tout fouetté après refroidissement).

Paris-Brest revisité par Monsieur C. et préparé par votre cookbook addict préférée

 La recette se trouve ici. Il en parle très bien sur une petite vidéo du blog de la Pâtisserie des Rêves.

L'original dans le bouquin

Sachez juste qu'il restera de quoi faire des choux ou 1 ou 2 autres Paris-Brest avec la pâte, mais j'ai trouvé que la quantité de crème était vraiment juste, pas de quoi faire de belles boules comme dans le bouquin.

Best of Conticini, Alain Ducasse Editions

J'ai reçu son livre hier, je l'ai commandé un peu à cause de cette recette (qui malgré son degré de boulot est probablement la plus simple de tout le bouquin!) C'est mon cadeau de St-Nicolas à moi-même. Il propose une recette de praliné mais comme j'ai quand même une vie en dehors de la pâtisserie, j'ai pris du praliné ramené de Paris, remember?

Aaargh, trop bon!

Le verdict? J'aime les deux, mais j'avoue que celui de P. Conticini est vraiment très gourmand, avec toutes les textures réunies, qu'on ne trouve pas dans le traditionnel : le croustillant du crumble, le moelleux du chou, la douceur fondante de la crème et le crémeux du praliné. Il est forcément plus abouti et encore plus délicieux, mais si c'est la tradition que vous recherchez alors  celui-ci est peut-être trop rock'n'roll pour vous.

Pour ma part je le verrais bien garni de crème au beurre de cacahuètes, ou beurre de cacahuètes et chocolat ou encore Nutella, certains l'ont fait à la pistache, ou tout simplement vanillé. Les possibilités sont presque infinies...

Comments

Kitchenette said…
J'adore les comparatifs de ce genre! C'est celui de p. conticini qui me fait le plus envie et je trouve que tu l'as tres bien reussi!
julie said…
Merci :)
snowy said…
J'ai trouve les comparatifs tres interessants Julie. Je prefere celui de PC aussi - et bravo!
julie said…
Merci, Eira, c'est très gentil :)
Easy kitchen said…
nutella et crème pralinée n'ont rien à voir. le nutella c'est immonde alors que le praliné de conticini c'est de l'orfévrerie.
j'aime les paris brest aériens
julie said…
Merci pour ton commentaire. Chacun ses goûts, mais on ne peut pas dire que le Nutella c'est immonde, ce ne serait pas adoré par des milliers (millions?) de gens partout dans le monde ^^
julie said…
D'ailleurs, Conticini, qui n'est pas snob, a bien écrit un bouquin de recettes au Nutella.
elub88 said…
Si, le Nutella est immonde. Immonde de part sa composition. Le but de la cuisine, de la pâtisserie, c'est de partir de produits bruts, de matières premières pour en faire un plât, un dessert. Alors prendre de la pâte dont on ne sait pas trop ce qu'il y a dedans, ce n'est pas de la cuisine. Comme ceux qui disent qu'on peut cuisiner au micro-ondes :)
Anonymous said…
Bonjour, nous avosn fait la version au berre de cachouetes (celui dit 'crunchy et un peu sale) : resultat fantastic ! vraiment excellent, surprenant ! foncez !

Popular posts from this blog

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …