Thursday, October 16, 2008

Journée du pain : World Bread Day '08 : Ensaimadas de Majorque


IN ENGLISH soon...

C'est la Journée Mondiale du Pain! Et comme chaque année, Zorra du blog Kochtopf, organise cet événement et se charge de présenter nos créations. Merci Zorra! Beau travail! Gut gemacht!


C'est un peu par hasard que j'ai eu envie de faire cette recette. Je l'ai trouvée dans un de mes derniers livres, un ouvrage allemand que je conseille à tous les amateurs de jolis livres originaux, intitulé Kitsch + Küche par Eva Maria Nitsche aux éditions Christian Verlag. Je suis tombée sur ce livre par hasard en librairie, ici dans les librairies, on trouve des livres en allemand et en français sans problème, vu que le pays est trilingue. Il marie des recettes du monde entier avec des photos d'objets kitschos, des illustrations bien colorées, et même s'il n'y a pas de photo, le concept et le fait que les recettes soient celles de 15 copines de plusieurs pays, donnent vraiment envie de cuisiner. Il s'agit de plats classiques (paella, linzertorte, dim sum, coq au vin, etc.) mais aussi de recettes un peu moins connues de Chine, Japon, Maroc, Suède (les fameuses Köttbullar d'Ikea), Espagne, Autriche, Bavière... Bref, moi, j'adore, mais bien sûr, il n'existe qu'en allemand...

Ich liebe es!

Donc, j'ai eu envie de tester cette recette de petites brioches-escargots, la première tirée de ce bouquin. Mais au final, j'en ai tellement dévié que je vous livre ma propre recette. Il fallait du lard, beaucoup de lard (200g) et après quelques recherches sur le net, il s'agit effectivement de la recette originale mallorquine, il fallait 3 oeufs mais ma pâte collait déjà tellement que je n'en ai mis que 2, et puis laisser gonfler 6 heures et comme j'avais commencé super tard et que j'en voulais pour mon goûter, je n'ai pas eu la patience d'attendre aussi longtemps.

Pas grave, voici les ensaimadas de Julie au Luxembourg (j'ai seulement mis les pieds une fois à Majorque soit dit en passant !):

1 cube de levure fraîche (42g)
200g de sucre en poudre
25 cl d'eau tiède
600g de farine (et même davantage)
2 oeufs
120g de beurre


Diluer la levure et le sucre dans l'eau tiède et laisser reposer quelques minutes. Verser ensuite dans la farine et pétrir (ou laisser faire le robot). Ajouter ensuite les oeufs préalablement battus, puis le beurre en petits morceaux ainsi qu'une bonne pincée de sel. Pétrir et ajouter de la farine si nécessaire pour obtenir une pâte souple, collante mais pas gluante.
Prélever des boules de pâte (bien fariner les mains et le plan de travail), les rouler en boudins (environ 20 cm de long, 2-3 cm d'épaisseur) puis les enrouler en colimaçon comme des escargots. Laisser lever pendant environ 2 h dans le four un peu tiède (allumé 2 minutes sur 100°C puis éteint) mais surtout pas chaud. Retirer du four et préchauffer celui-ci à 180°C. Enfourner vos ensaimadas pour une vingtaine de minutes. Elles doivent être dorées. Les saupoudrer de sucre glace à la sortie du four.

J'ai tellement aimé que j'en ai refait, cette fois-ci en mettant la moitié des proportions et en utilisant de la farine bise (semi-complète) avec

300g farine bise (semi-complète)
1 sachet de levure express, etc.

ce qui donne 6 escargots.

On pourrait ajouter de l'arôme de fleur d'oranger, ça irait très bien, ou bien des pépites de chocolat, ou des écorces d'orange, de la cannelle, enfin bref, tout ce qu'on aime, mais personnellement j'adore leur texture et leur bon petit goût de briochettes sucrées, sans chichi.


Sur les photos, la deuxième version à la farine bise, car j'ai perdu les premières, mais je me suis sacrifiée, j'en ai refait!

Wednesday, October 15, 2008

Le potimarron en deux recettes : le cake et la soupe oranges

Mmmmhhh, l'automne et ses belles couleurs me donnent envie de manger du potiron, des châtaignes, du chasselas et tous les autres délices de saison. Je ne sais comment c'est par chez vous, mais ici, après des journées froides, la douceur et l'humidité sont revenues (les rhumes aussi d'ailleurs), les feuilles changent de couleur pour devenir jaunes, dorées, rouges et marron, on ressort ses petites laines et ses écharpes et même si c'est un peu triste de se dire qu'on n'a pas vu passer l'été (quel été?), au moins, on se réconforte avec la saison des récoltes et la ligne droite vers Noël, et avant peut-être, Halloween et Thanksgiving, pourquoi pas, toutes les occasions de faire la fête sont bonnes (et peut-être l'élection d'Obama aussi, ce serait bien!)

Enfin bref, de toutes les courges, c'est bien le potimarron, avec sa chair fondante et son petit goût de châtaigne, que je préfère, en plus on peut manger la peau, ce qui épargne un épluchage fastidieux.

Pour commencer, une petite soupe toute simple, épaisse et rustique, mais que l'on pourrait rendre plus tendance en la parsemant de plein de coriandre hachée, en lui ajoutant du cumin et du garam masala, ou même du lait de coco, ou pourquoi pas, de la cannelle si on aime...

Soupe rustique au potimarron






350-400g de potimarron sans graines, avec la peau
450 g de carottes
2 pommes de terre moyennes
1 oignon
1 gousse d'ail
2 feuilles de laurier
un peu de thym
facultatif :
du bouillon de légumes en poudre ou cube
1 poignée de poireau émincé (environ un demi poireau, j'en avais dans mon congélo)

Hacher l'oignon et l'ail et les faire suer dans une c. à s. d'huile d'olive avec une pincée de sel. Ajouter ensuite les carottes pelées et tranchées moyennenment, puis le poireau si vous en avez. Couvrir et laisser mijoter, puis ajouter le potimarron en dés grossiers, ainsi que les patates coupées. Mélanger, couvrir et laisser cuire 5 minutes avant de couvrir d'eau bouillante à hauteur des légumes, de jeter les herbes et la quantité de bouillon désirée, du sel et du poivre. Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser cuire à couvert jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Retirer le laurier, mixer plus ou moins finement, ajouter de l'eau bouillante si la soupe est trop épaisse. Servir avec un peu de crème.

Ensuite, c'est le tour d'un goûter léger, pas trop sucré, aux saveurs légèrement épicées et à la belle couleur orangée. Une bonne occasion de faire manger des légumes aux enfants ou aux récalcitrants en général. La technique (tout au robot*), sinspire de celle de Jamie Oliver pour ses muffins au butternut, ce qui rend la réalisation du gâteau très simple, et ça va aussi dans un petit robot.

Cake et muffins au potimarron (pour un cake et 5 muffins)





300g de potimarron sans grains mais avec la peau
200g de sucre blond
3 oeufs
8 cl d'huile d'olive
100g de compote pommes-poires (ou pommes) sans sucre ajouté
2 c. à c. de vanille liquide
230g de farine (ou un mélange de blanche et bise)
2, 5 c.àc. de levure
pincée de sel
3/4 c. à c. de cannelle moulue
1/2 c. à c. de gingembre moulu

Préchauffer le four à 180°C.
Couper le potimarron en dés et les mettre dans le bol du robot. Mixer finement. Ajouter le sucre, les oeufs, puis les autres ingrédients et mixer pour obtenir un mélange homogène.
Verser dans les moules préparés et enfourner. Les muffins cuisent en 25 minutes, et le cake en 45. Un cure-dent en ressort sec.

Ce cake est tout simple, mais si vous souhaitez l'"améliorer", sachez que des pépites de chocolat, des raisins trempés dans du thé, une poignée de noisettes, ou noix, etc. seront les bienvenus. Si vous n'aimez pas la cannelle, laissez-la de côté, ou si vous aimez les épices, mettez-donc 2 c. à c. de mélange pour pain d'épices... recouvrez-le de glaçage...tout est permis!

*Si vous n'avez pas de robot, râpez puis hachez le potimarron.

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez peut-être ces deux recettes au potimarron :
la couronne d'automne de D. Greenspan
le pain d'épices au potimarron
(et cuire le potimarron sans efforts)

et avec du potiron : la terrine de Cléa en tarte

Tuesday, October 07, 2008

Lunchbox treats

There's a lot of talk of the new Nigella Christmas book, and while I am deciding whether or not I want it too, I have pulled my other Nigella books off the shelves, at least those that contain Xmas recipes. There is enough in there for my own Xmas needs, as limited as they are, but of course, there's always space on the shelf for Nigella, whose books are so carefully made and make you yearn for her lifestyle, if not her life. Well, not really her life, with its truckload of tragedies, and certainly not her husband, egg-diet thin or not, those she can happily keep. But her beauty, wealth, creativity, her lavish table, etc. These are attractive assets.

Browsing through Nigella Express, I realized I hadn't used it nearly enough yet. It is the type of food I want to make these days, because I am a bit frazzled and have little energy yet want to eat good food. I happen to have a head of escarole, courtesy of my veg box, and I found a recipe to use it with pasta, the Italian way (the French eat "scarole" as a salad). But I also remembered these baby lunchbox treats.

Nigella passes them as healthyish because they contain rice malt syrup and sesame seeds. While I agree they are not overloaded with fat and white sugar, I can't vouch for the healthful benefits of rice krispies, which contain high fructose corn syrup... I usually don't buy rice krispies, but a few weeks ago, for Maya's birthday (which I still haven't blogged about), I tried my hand at marshmallow crispy squares (aka rice krispie treats) also to be found in N. Express. I think the only person who liked them was Oma, my mother-in-law. I ate a few because I didn't want them to go to waste, but wasn't too impressed. And now I have all those rice krispies left over. When I eat them with milk as a cereal, I feel hungry 30 minutes later. So I have to dispose of them one way or the other. Also I have a really old bottle of rice malt syrup from one of my health food store expeditions, and this recipe uses quite a lot of it, so it was perfect.

Nigella suggests donning latex gloves to shape these treats into balls but I just spooned them into tiny paper cups. These are good after a stay in the fridge, they take on a really crispy texture that pops in the mouth. They are not really a chocoholic's fix, but they do help if you're a bit hungry and need something sweet and with some grains (there is a bit of oats in them after all).





Recipe, adapted from Nigella Express

50g milk chocolate
150g rice malt syrup
55g butter
60g rice krispies
30g cornflakes (I used all rice krispies)
40g quick cooking oats
75g sesame seeds

Melt choc, butter and syrup in a pan over medium heat. Add the rest of the ingredients, mixing well. Shape into balls or spoon into paper cases and leave to set in the fridge for an hour.
N. says they can stay there for a week (preferably in a plastic container though). It made a ton but you'll find yourself popping 5 or 6 into your mouth in a row if you're not paying attention!


If you're new here, well first of all, welcome! Also, if you can read French you might be interested in my book, which I have talked about here and there already...

Thursday, October 02, 2008

Jour J : sortie de mon livre :-) une recette en exclu

Oyez! Oyez! Ce jeudi 2 octobre est le jour officiel de la sortie de mon livre (voir par ici (clic) pour un petit récapitulatif), d'ores et déjà disponible chez amazon.fr sous ce lien (clic). Il sera peut-être un peu difficile à trouver dans les premiers jours, mais n'hésitez pas à harceler les vendeurs de vos librairies respectives pour qu'il l'aient en stock.

Sachez aussi que je dispose de quelques exemplaires pour ceux d'entre vous, fans inconditionnels de la première heure (hi hi! y en a-t-il vraiment?) qui souhaiteraient le recevoir dédicacé, laissez-moi un commentaire et je vous contacterai.

Sans plus de blabla, une recette en exclu mondiale ;-)

Le gâteau de fête au chocolat (sans oeufs)



(C'est celui qu'on aperçoit sur la photo, une photo signée Raphaële Vidaling)


Un événement à fêter ? Voici un gâteau au chocolat moelleux, recouvert d’un glaçage ultrasimple qui ravira petits et grands. Son avantage, en plus d’être délicieux ? Il est sans œufs, et facilement adaptable pour une version sans lait de vache. Bien pratique quand on sait que de plus en plus d’enfants qui y sont allergiques. Si vous congelez ce gâteau, faites-le avant le glaçage à la ganache.

Pour 6 personnes

40 g de cacao non sucré
12,5 cl de lait
5 c. à s. d’huile neutre
180 g de farine
2 c. à c. rases de levure
130 g de sucre
1 c. à c. de vanille liquide

Pour la ganache

100 g de bon chocolat
10 cl de crème liquide à 5 %


Préchauffer le four à 200 °C. Mélanger dans l’ordre le cacao, le lait et l’huile, puis ajouter la farine, la levure et le sel. Bien mélanger avant d’incorporer le sucre et 8 cl d’eau chaude. Verser la pâte dans un moule à manqué d’une vingtaine de centimètres. Faire cuire de 30 à 40 min ; un cure-dents doit en ressortir propre. Démouler et laisser refroidir. Porter la crème jusqu’au frémissement dans une casserole. Retirer du feu et y jeter le chocolat cassé en morceaux. Mélanger vivement à la spatule jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Recouvrir le gâteau de cette ganache et décorer.

Astuce
Vous avez beaucoup d’invités ? Faites 2 gâteaux et doublez les quantités pour le glaçage. Superposez-les en les fourrant d’une couche de ganache, en prenant soin auparavant de couper la partie bombée de celui du dessous poser celui du dessous, vous obtiendrez un gros gâteau à étages qui fera son petit effet… Et pourquoi ne pas ajouter des framboises, en saison ?
****


Alors, vous avez l'eau à la bouche? Courez vous procurer "C'est du gâteau! - de sucre - de beurre + de bonheur = encore meilleur"

Allez aussi faire un tour sur le site de la collection "Mon grain de sel" : clic! Vous pourrez voir un diaporama des photos et une petite description...