Skip to main content

Appelez-moi Martha... biscuits aux amandes, à l'orange, au chocolat et au marsala


Martha, aux Etats-Unis, pas besoin de préciser de qui il s'agit, car il n'y en a qu'une, la fée du logis, reine des cookies et de la cuisine, décoratrice d'intérieur, à la tête d'un empire dédié à l'espace domestique (qui a surmonté avec panache son séjour en prison pour délit d'initié(e)), vous l'aurez compris si vous jetez parfois un oeil au-delà de l'Atlantique, je veux parler de Martha Stewart.

Je plaisante dans le titre, car je n'ai pas la patience de manier mes dix doigts boudinés pour bricoler et coudre de petites choses pour mon chez moi. Il faudrait déjà que j'arrive à le tenir propre et bien rangé, et ce ne serait pas si mal. Mais mon délicieux fiancé m'a récemment ramené comme souvenir de voyage le dernier livre de Martha, le bien-nommé Cookies.

Ami lecteur, si tu aimes les petits gâteaux et que tu lis l'anglais, procure-toi cet opus aux 175 recettes de cookies, biscuits, madeleines, brownies, sablés, shortbreads, etc. Une mine d'or. Attention à ton cholestérol néanmoins, car le dosage en beurre est plutôt élevé. Comme je n'ai pas de beurre dans mon frigo cette semaine (j'ai fait des cupcakes végans, j'ai donc acheté de la margarine Becel), et que je veux limiter les sucres, je me suis donc tournée vers cette recette d'apparence pas trop Martha-esque, si l'on peut dire, puisqu'ils ne sont pas hyper-photogéniques.


Ils ont un côté très sicilien, du Marsala, des écorces d'oranges confites, des amandes grillées...

La recette, un peu adaptée

1 1/4 tasse de farine (soit environ 170g)
2 cc de levure chimique
1 cc de cannelle
1 cc de gros sel écrasé
1 oeuf
80 ml de marsala (nature)
1/2 T. d'amandes avec la peau, dorées à la poêle et hachées (une grosse poignée)
1/2 T. d'écorces d'oranges confites, en dés
60g de chocolat noir haché
3 cs de miel

Tout mélanger dans l'ordre. Attention, ça colle! Former deux boudins un peu aplatis et les envelopper de film alimentaire. Les placer au frais au moins 45 minutes.
Préchauffer le four à 120°C. Découper des rectangles de pâte et les poser sur une plaque chemisée. Dorer à l'oeuf battu si vous aimez. Faire cuire 20 minutes à 120°C puis augmenter la température à 180°C et laisser dorer les biscuits encore 10-12 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

A noter : il y a beaucoup plus de garniture que de pâte, et pourtant j'ai mis un peu moins de chocolat que la recette ne suggérait (110g). La pâte n'est pas très sucrée, et a un peu la consistance du pain, mais au vu des proportions, ces biscuits ont très bon goût et ne nécéssitent pas plus de sucre que les 3 c. à s. de miel préconisées. La pâte est très très collante, méfiance.
Je trouve qu'on ne sent pas le marsala, mais j'aime bien ces petits gâteaux.

Comments

mimosa said…
aaah Martha! J'ai replongé chez elle cette après-midi en regardant la video du devil's cake et je viens là ça continue, je vais pas tenir!
Elle a toujours la main lourde sur le beurre je trouve...mais elle arrive quand même à dire que toute la crème que la madame met dans son glaçage c'est pas très healthy!
Tu comprendras que j'aime ta version :-)
annabellem said…
J'adore Martha aussi, enfin son site car je n'ai pas encore acheté un seul de ces livres. En fait j'hésite toujours entre un Martha ou un Williams and Sonoma et du coup je n'ai toujours rien acheter. Je craquerai surement sur un de ses livres sur les fêtes de fin d'année!Trés original la combinaison de saveur en tout cas.Ca doit etre delicieux

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …