Tuesday, July 22, 2008

Cake carrément chocolat -Pierre Hermé




Ce cake a vu naître de nombreux billets vers le mois de décembre, quand le livre Confidences sucrées est sorti (juste avant Noël, bien vu). Evidemment, il est assez facile à réaliser, et rares sont ceux qui n'aiment pas le chocolat, quant à Pierre Hermé, que dire? Sinon qu'il fait l'admiration des petits chefs comme des grands. Sa co-auteure, Julie Andrieu, j'aime un peu moins. Elle est assez charmante, mais franchement des fois, elle m'énerve, et pas seulement parce qu'elle fait du 36 (du 34?), mais aussi parce que la dernière fois que je l'ai vue à la télé dans Fourchette et sac à dos, en Grèce ou à Chypre, je ne sais plus, j'ai regretté que le contenu de l'émission ne reste que superficiellement culinaire, et qu'elle évoque davantage les plages et la bronzette, qu'elle recrache la bonne soupe de tripe locale dans sa serviette en papier, etc.

Passons.

J'avais demandé ce livre au Père Noël, et il a exaucé mon souhait (merci à lui!), et ce n'est que maintenant que je m'y mets. Le livre en lui-même est assez agréable. Les recettes sortent un peu de l'ordinaire et grâce aux entretiens entre PH et JA, on perce un peu le mystère qui entoure le pâtissier. On comprend mieux sa créativité, ainsi que sa grande rigueur d'exécution.
Il est un peu dommage que les photos se consacrent davantage aux deux célébrités, et bizarrement, à certains produits de grande conso (mozzarelle Galbani, Chavroux...) qu'aux réalisations proprement dites.

Maintenant, je dois avouer que je prends un malin plaisir à éxécuter un cake avec une plus grande proportion de beurre que de farine, chose qui normalement m'horripile, vous comprendrez mieux quand je vous parlerai d'un petit projet à moi dans 2 mois. Et puis c'est un peu ma dernière chance de manger du gâteau bien sucré avant quelques temps car cette semaine prochaine je dois me soumettre à un test très agréable nommé HGPO, constitué de trois prises de sang et de 100g de glucose, et qui doit déterminer si je fais du diabète gestationnel. Allez, haut les coeurs, une lichette de cake!

La recette se trouve ici (clic), ici (clic) ou encore (clic), et si vous êtes trop feignasse, vous pouvez vous le procurer ici (clic). Un peu cher, ma foi oui. Mais bon...

La recette préconise du Valrhona 67%, et j'imagine, du beurre de La Viette, fournisseur officiel de monsieur Hermé. Pour ma part, j'ai pris tout bio (sauf le cacao, car j'aime le Van Houten), même, ô disgrâce, du chocolat à dessert bio de chez Auchan, qui ne contient que 55% de cacao.
Encore un petit truc, les quantités sont un peu décalées, j'ai une balance rétro qui n'est pas exacte au gramme près, alors je dois dire que 4g de levure, c'est presque impossible, j'ai donc mis une cuillérée à café mesure (5 ml) rase et le résultat est fort convaincant.
J'ai dû le laisser cuire plus longtemps, couvert de papier alu car le centre était encore coulant au bout des 50 minutes.

Le verdict : encore tiède, puis refroidi le jour même, il était très tendre et moelleux, les pépites de chocolat salé encore fondantes. Après une nuit au frigo, le chocolat a durci, mais les arômes se sont développés. A température ambiante, après sa nuit au frigo, ou bien passé um micro-ondes pour faire fondre les pépites, il est toujours aussi bon. Il supporte bien la congélation. Mais honnêtement, je ne sais pas si je le referai. Autant j'aime bien les cookies Korova, chocolat et fleur de sel, autant ces cubes de chocolat salé me laissent davantage de marbre. Mais si vous cherchez un cake au chocolat tendre, parfumé et riche, il est pour vous!


Sa teneur en beurre explique qu'une part normale suffise à rassasier même un(e) grand(e) -grosse- gourmand(e).

9 comments:

Dorian said...

Tu me laisses dans le doute avec ce cake et je crois que je suivre tes conseils et faire quelques cookies !
Et à la fin de la semaine je pars direction l'Angleterre et je penserais à toi dans les rayons cuisine ! D'ailleurs si tu avais quelques titres récents à me conseiller je suis preneur !

Philo said...

Je crois que je me laisserai tenter par un part quand même !

Vicoquette said...

Je n'ai pas encore succombé, mais je ne sais pas comment...

Sha said...

Moi qui voulait le faire, j'hésite à présent ! Une fois peut-être ?

julie said...

Merci pour vos commentaires.

Je ne veux décourager personne de le tenter, il est très bon ce cake, seulement peut-être pas à la hauteur de mes espérances...

Amélie said...

Il a l'air très bon ce cake !! ;)

Anonymous said...
This comment has been removed by a blog administrator.
Phanie de Delice:Urbain said...

Bonjour,
Merci tout d'abord pour ton lien vers le blog Delice:Urbain. Pour ma part, j'adore les petits bouts de chocolats salés.
Je comprends ton non-engouement pour Julie Andrieux,je te conseille un de ses livres que j'ai lu un peu par curiosité au départ " Mes secrets pour garder la ligne...sans régime".
Là, on comprend bien pourquoi elle est si mince, la nourriture étant une obssession, mais on comprend aussi beaucoup mieux sa personnalité qui est très intéressante. Par ailleurs, elle ne fait pas son métier pour rien, elle a réellement un talent d'écriture. Son livre est bourré de bons conseils et est très agréable à lire!
Parce que cuisine doit aussi rimer avec santé.
A bientôt.
Phanie.

julie said...

C'est marrant, je pense un jour lire ce livre par curiosité également. Il ne peut pas être pire que celui de Mireille Guiliano après tout!