Skip to main content

Premier dimanche de l'Avent au Luxembourg...bla bla et speculoos


Premier dimanche de l'Avent. J'ai une couronne, enfin, j'ai une assiette en métal et quatre bougies aïki, en souffrance de branches de sapin, noix et mandarines, mais ça viendra. En Allemagne, la tradition veut qu'on allume une bougie par dimanche de l'Avent écoulé, soit une le premier, deux le deuxième et ainsi de suite. Cette année pour faire moins conventionnel que l'an passé, j'ai choisi une assiette noire et des bougies violettes, un peu plus modernes.


Il pleut des cordes sur le Grand-Duché, et ça tombe bien finalement car c'est le week-end du Bazar International, à Luxexpo. On y trouve des stands d'artisanat de nombreux pays (un stand par pays), chaque stand vend également des boissons et des aliments typiques, puis il y a des stands pour se restaurer, naturellement. C'est vraiment sympa et ça change un peu d'un autre dimanche pluvieux. Il y a des tombolas, moi, j'ai choisi de jouer pour gagner un voyage à l'île Maurice, on peut rêver.

Ce bazar annuel me rappelle vaguement ma jeunesse à la fête de l'Huma. Sauf qu'il n'y a pas (beaucoup) de communistes au Luxembourg. Et qu'on a pas les pieds dans la gadoue. Et ma Tati Lili n'a pas installé sa tente pour le week-end. Par contre, il y a une garderie pour les petits et ça c'est sympa pour les grands, on peut se promener libre comme l'air sans traîner de pauvres enfants énervés-énervants.

Finalement, j'ai été super raisonnable. Voyez plutôt, je n'ai craqué que pour des nourritures de l'esprit au stand de livres d'occasions:
I Don't Know How She Does It -Allison Pearson
Brazzaville Beach William Boyd
The Hundred Secret Senses Amy Tan (Boyd et Tan sont parmi les écrivains contemporains que je préfère) et quand même, dans le genre food writing,
The Man who Ate Everything
de Jeffrey Steingarten,
sans compter deux Popi vintage pour la miss. Le tout pour quelques euros.

Ah et quand même, deux bouchées brésiliennes : une aux noisettes et une au coco. Et puis j'ai mangé un shawarma. J'aurais pu faire plus original, mais c'était bon quand même. Ca faisait longtemps que je n'avais pas mangé libanais.
Bon, sans plus attendre, la recette du jour. Les spéculoos. Je sais qu'ils ont déjà fait le tour des blogs francophones, que je prends le train en marche, etc. etc. N'empêche qu'ils sont super bons, et qu'ils sont idéaux pour l'Avent avec leur goût de cannelle bien prononcé. Ils sont craquants comme ceux du commerce, mais sont bien meilleurs, avec leur petit goût de beurre et de cassonade. Assez étonnant de reproduire chez soi ce qu'on connaît en grande surface. Sachant qu'ici, proximité de la Belgique oblige, on en trouve même au chocolat qui sont outrageusement bons.

Pour réaliser ces biscuits au plus proche de l'original, il faut dénicher de la cassonnade de candi brune, ou plutôt de la vergeoise brune (Daddy en France). Sachant que ce sucre brun est fabriqué à partir de candi de betterave, et non de canne comme le muscovado ou autre sucre complet rapadura. Ici, c'est sans problème qu'elle s'achète au cora du coin.


La recette, excellente, vient du blog de Claire (que je ne connaissais pas mais qui vaut le détour) de bouche à oreille .

Je n'ai pas changé grand-chose mais ma méthode pour les impatients pourra vous être utile.

250 g de farine
150 g de cassonade brune
1/2 cc de levure
1 c.c. de cannelle
1 pincée de sel
100 g de beurre fondu
60 ml d'eau

Mélanger la farine, la cassonade, la levure, le sel et la cannelle. Ajouter le beurre et mélanger. Verser l'eau et pétrir jusqu'à obtention d'une pâte ferme et homogène. Envelopper la pâte dans du film platique ou dans un sachet de congélation et laisser reposer au réfrigérateur une heure. Mettre ensuite 20 minutes au congélateur. La boule de pâte doit avoir durci un peu et être bien froide.

Etaler la pâtesur une surface de travail farinée sur une épaisseur de 3 à 5 mm selon votre patience et découper des formes à l'emporte-pièce. Cuire au four préchauffé à 170°C pendant environ 10 minutes selon l'épaisseur, ne pas laisser brûnir. Laisser refroidir sur une grille.

Comments

rosine said…
J'ai fait la même recette il y a peu, elle est moins sucrée que les autres mais très bonne !
Anonymous said…
Merci pour cette recette, que je compte bien essayer très prochainement!!
Grand Chef said…
Je connais bien Popi, mais ceux de mes enfants sont déchirés, détaillés en miettes puis mangés en moins de deux jours, aucune chance de les voir devenir vintage!

Tes speculoos luxembourgeaois m'intéressent, nous aussi on commence les gâteaux!
julie said…
Rosine, l'avantage aussi, c'est qu'elle ne contient pas d'oeufs.

Anonyme, j'espère que tu en seras content(e).

Gd Chef, moi je rafistole au scotch régulièement les Popi et autres, car ils sont parfois sauvagement déchirés aussi...
http://domicuisine.canalblog.com said…
j'adore ce genre de petits sablés surtout pour Noël !!
merci de ton commentaire mais pour info les cougnoux sont de belgique ;-)
bonne semaine, bizzz
Anonymous said…
Non, une bloggeuse de luxembourg...je pensais être la seule et l'unique...oui j'ai un égo démesuré...les spéculoos mmmm, j'ai aussi commencé ce week end la patisserie de noël...biz mari
www.ladinettedemari.over-blog.com
Anonymous said…
Je découvre ton blog suite à ton commentaire sur le mien. Ces petites gateries de l'avent sont mignonnes et délicieuses. Quoique je n'ai jamais mangé de speculoos!!!!
Anonymous said…
C'était miss Lola de http://gourmandejelesuis.blogspot.com/
Claire said…
Je découvre seulement maintenant ta belle réussite des fameux speculoos de ma maman... elle serait toute fière si elle savait leur succès dans les blogs! Je devrais faire un recencement ;-) Et pas mal le truc du congélateur, à retenir pour les jours pressés.

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …