Saturday, June 30, 2007

Framboises rouges-pouffes en gelée de Tariquet


Un dessert tout en finesse malgré son titre racoleur, traduit librement de l'anglais, et adapté de Nigella. Depuis que je connais cette dernière, et son forum, où, soit dit en passant, je ne vais plus vraiment rôder, tellement les choses y ont changé, j'ai entendu du bien de ce dessert, mais avant, je n'achetais pas de framboises, parce que souvent elles ne sont pas mûres, ou alors elles ne sont plus fraîches, mais tout a changé depuis que je fais mes courses chez Grand Frais (je précise une fois de plus que je le dis avec bonne foi, sans être payée pour).

Cette semaine-là, c'était une barquette achetée une offerte, et moi, je ne résiste pas à ce genre de marketing qui me rappelle ma jeunesse en Grande-Bretagne. En plus, elles venaient d'Ardèche, étaient très sucrées, alors que souvent elles sont acides et pleines de pépins minuscules qui s'immiscent entre les dents...

Enfin, bref, pour arrêter de digresser, j'ai acheté des framboises, et plutôt que de les déguster une par une de la barquette à la bouche, j'ai eu envie de concocter ce dessert. Point de Chardonnay chez moi, mais mieux encore, et si tu ne le connais pas encore, cherches-en, du Tariquet, un vin encore méconnu mais qui risque de ne pas le rester longtemps. Un vin qui se laisse boire, fruité, léger, frais en bouche... disponible en vin de table et en "Premières Grives", sa version moelleuse, digne de remplacer un vin plus bourgeois avec le foie gras ou en apéritif.

Réalisable avec de l'agar, mais dans quelles proportions pour éviter d'avoir une masse collante et dure? Ici, de la bonne vieille gélatine de porc en feuilles, qui fortifie les tendons.

Laisser infuser 150g de framboises fraîches dans une demi-bouteile de vin blanc fruité pendant 30 minutes.
Filtrer le vin et le porter à ébullition avec une demie gousse de vanille fendue et grattée. Couper le feu et laisser infuser un quart d'heure.
Retirer la gousse de vanille, ajouter 100g de sucre et remettre à cuire. Pour laisser évaporer l'alcool, porter à ébullition, sinon, couper le feu une fois le sucre dissous.
Laisser tremper la gélatine (2,5 feuilles) dans de l'eau froide pendant 5 minutes, puis la presser entre les mains et la diluer dans un tiers du vin chaud. Mélanger ensuite au reste du vin.
Répartir les framboises dans des coupes ou verres transparents, verser le vin dessus. Couvrir et laisser reposer au frigo, suffisamment longtemps pour que la gelée prenne (de la veille au lendemain pour être sûr).

Voilà, un dessert élégant, léger, un peu alcoolisé pour finir en beauté et en finesse un repas d'été. Adapté de Forever Summer de Nigella Lawson.

8 comments:

Kelly-Jane said...

Ah now, I know what this one is! Looks beautiful, I love this dessert, and raspberry season is upon us again :)

I am sooo looking forward to Nigella's new book.

KJxx

mickymath said...

c'est très beau et très appétissant!!

Marmitedecathy said...

J'adore ce genre de desserts, je garde pour quand l'été arrivera !

$ha said...

Je fonds complètement devant toutes tes recettes!

laurie said...

Et quand on n'aime pas les fruits, on peut avoir juste du Tariquet à picoler en dessert ???
J'suis en train de penser que j'en au justement une bouteille dans le frigo, ça serait sympa de la descendre ensemble un de ces jours...
Bisous Julie, je t'appelle très bientôt !

Dorian said...

Il me disait bien quelque chose ton petit dessert ! et cette version toute personnelle à tout pour plaire... déjà Nigella... ensuite le Tarriquet que lui aussi me ramène quelques souvenirs agréables et finalement les framboises... je suis moi framboisivore... alors tu vois c'est l'bonheur !

cendrine said...

moi aussi je suis adepte de Grand frais et dans le mien cette semaine, c'était pour les myrtilles, une achetée, une offerte...alors mois j'ai craqué sur les myrtilles. sinon à la plce de la gélatine qui donne un côté un peu élastique, on peut peut-être mettre de l'agar agar?

annauk said...

Oh, this looks lovely Julie!
Have never tried it myself though- am inspired to now.
xx