Monday, May 07, 2007

Echappe-toi!

Si, comme pour moi, votre cauchemar politique s'est matérialisé hier soir à 20h, et que tout cela vous déprime fortement, à part rêver d'un bouleversement aux législatives et espérer que tout cela ne sera pas complètement invivable, une seule solution : l'échappatoire. En anglais il y a un super mot : escapism, c'est ce que les ados rêveurs font, il s'échappent par différents moyens. Le mien : les livres de cuisine.

D'abord un très beau bouquin sur la pâtisserie : Baking from my home to yours, par Dorie Greenspan, co-auteure avec Pierre Hermé de Mes desserts préférés, entre autres. Grande dame fort sympathique de la pâtisserie internationale (également auteure de Baking with Julia (Child, méconnue ici, mais qui a enseigné aux housewives américaines le cassoulet et le pot-eu-feu).
De nombreuses recettes de biscuits, muffins, shortbreads, tartes, glaces, gâteaux et autres cakes, avec des photos un peu classiques, mais réussies, et des illustrations sympas. De nombreux conseils et anecdotes ponctuent les pages. Elle a aussi un blog si on veut lui laisser des mots doux. Je n'ai encore rien réalisé avec car...

... c'est moins fun, et pas trop logique non plus, mais je viens de commencer un régime, et dans ma quête pour en trouver un qui ne me laisse pas sur les nerfs et qui ne me fasse pas craquer, je suis tombée sur Maigrir en grande forme, du Dr Jacques Fricker, nutritionniste connu. Il est en poche chez Odile Jacob, et ne coûte donc pas beaucoup plus qu'un magazine féminin racolleur proposant un régime miracle. L'idée, c'est de manger à sa faim des féculents au petit-déj et à l'un des autres repas (le soir par exemple), histoire de ne pas être épuisé ou affamé au bout de deux jours. Il est assez flexible pour prendre en compte différents cas, on peut accélérer la perte de poids en mangeant moins, ou au contraire aménager des petits détours si on est vraiment accro à un type d'aliment problématique (fromage ou charcuterie, ou même sucré). Il n'interdit pas le vin, pour ceux qui songent à protéger leur coeur (ah ah). En un mot, il est très sensé.

Enfin, pour lire les bons mots d'une femme d'esprit et passionnée de cuisine, je conseille Home Cooking et More Home Cooking de Laurie Colwin, je viens de commencer le deuxième et j'apprécie toujours autant ses articles et ses recettes.

Avant de vous laissez vous ruer chez amazon ou autre (je rappelle au passage que j'achète tous ces livres, personne ne me les envoie cadeau, donc je vous les recommande de bonne foi), je voudrais aussi vous proposer le nouveau Manic Street Preachers, rockers de gauche, qui sort aujourd'hui (qui n'est pas encore arrivé chez moi) et dont on peut voir un petit extrait ici. leur nouveau single est en duo avec la chanteuse des Cardigans.

Enfin, si je quitte la France très prochainement, vous saurez pourquoi...

2 comments:

gredine said...

Je noie aussi mon chagrin sur les blogs culinaires ... Et je vais rajouter les bouquins

Eliflo said...

Je partage ta déception politique, et pas moyen de se venger sur les gourmandises, si je comprends bien, ou alors de la gourmandise light.