Skip to main content

LE livre de cuisine pour les garçons, les filles, etc. de chez tana

A grand renfort d'annonces sur les blogs, les éditions tana sortent le même jour trois ouvrages, dont la désormais incontournable souris dans le potage, ouvrage de quinze consoeurs blogueuses francophones. Mais ne voulant pas faire comme tout le monde, moi, celui qui me plaisait le plus c'était le petit gros, à savoir, la compil' de tous les petits tana, qui m'arrange bien puisque je n'ai que celui "pour rester canon" mais que les autres sont tout aussi sympa. Oui, mais voilà, comme pour beaucoup, seulement quelques unes des recettes de chaque livre m'intéressaient, et la plupart se retrouvent dans ce dernier opus, fort pratique, donc, économique aussi, et au répertoire plutôt éclectique.

Les recettes sont de styles variés (chinois, méditérranéeen, pour enfants, pour un(e) tout(e) seul(e), pour huit, très original...) et créatifs, et en le feuilletant, on a tout de suite envie d'en essayer tout un tas.

Donc, j'ai de suite testé... l'escalope de poulet farcie à la féta et aux tomates séchées. Mixer 100g de féta (légère, ça marche aussi ) avec 8 tomates séchées à l'huile et en fourrer deux escalopes de poulet, ajouter quelques feuilles de basilic et faire ensuite cuire à la poêle. Servir avec de la roquette.

Et ça aussi, le boeuf sauté au basilic (et aux poivrons) un délice ultra-rapide à préparer en faisant sauter de l'oignon, de l'ail, des lamelles de steak (eventuellement marinées dans de la sauce soja, sel et sucre), puis du poivron et enfin du basilic, encore de la sauce soja et du poivre.
J'en ai encore plein à tenter, comme les boules bounty-meringue, les scones au chocolat blanc, la polenta à la raclette, etc.etc.

Comments

Manue said…
Hummmmmmmmm, moi aussi je l'ai acheté, j'ai craqué !!!
béa said…
moi j'ai acheté "petits palts gourmands pour mamans au bord de la crise de nerfs" j'en parlais justement dans mon billet d'hier... je trouve aussi cette série vraiement géniale, pas prétentieuse pour un sou et pas chère !
lory said…
mmm, le poulet sauté au basilic me tente beaucoup!!
mamina said…
J'attends les scones au chocolat blanc avec impatience...
Vero said…
Je viens juste de le recevoir, ce matin. Cette compil est vraiment géniale et en plus économique !
Vais essayer tout soudain la mousse de choc blanc, bien qu'elle me rappelle une recette deja connue. Si c'est réussi, je posterai.
kobayashi said…
Julie mon amie,
I just come back from the USA (yes, the staïtes, my dear friend!)
Bon, euh, j'ai eu quand même quelques problèmes, mais, ma douce amie, je peux te jurer que je ne suis pour rien dans le crash de l'avion à Manhattan. Bon, oui, bien entendu, c'était moi qui nettoyais les vitres du building au moment où l'avion est arrivé. Heureusement, j'avais un parachute, j'ai pu m'en servir juste avant qu'il ne s'écrase. résultat: j'ai atteri dans l'Hudson River où j'ai perdu mes chaussettes en laine. Sinon, j'ai eu toutes les peines du monde à réaliser la photo officielle du passeport, car, avec les nouvelles normes en vigueur pour l'obtention des visas, j'ai du me couper les cheveux( j'avais la même coupe qu'andré agassi en 1988, style mulet, euh, tu vois?). en plus, avant l'embarquement, j'ai du me séparer de mon éprouvette. Une quoi? je t'entends me dire: eh oui, une éprouvette, une burette contenant une analyse d'urine anti-dopage pour un sombre concours de bûcheron dans le Montana, pfff...
Bref, comme j'avais bu trois pintes au pub avant de prendre l'orlyval, j'étais, euh, pressé, tu vois? MAis, problemo, on ne peut plus emporter plus de 100 ml de liquide dans ses bagages perso, et, évidemment, comme j'avais mal refermé la bouteille, j'ai tout mouillé mes affaires dans la soute(car of course, j'ai du laisser mon pipi dans mes bagages, mais, euh, laisse tomber cette partie là, c'est super technique, tu me suis, my friend?).Bref, les states, c'est pas mal, sauf que je n'arretais pas de signer des autographes car les gens me prenaient pour ce mec, euh, steven seagal. Et puis, après ma chute dans la rivière, eh bien, hum, je me suis fait rapatrier sanitaire par l'ambassade de Somalie. Bon, je te laisse, je crois que la CIA vient me récupérer pour me déposer à Guantanamo quelques mois. Bien à toi mon amie.

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …