Thursday, April 20, 2006

Je suis encore vivante, et je mange (trop) je vous rassure;)

J'avoue que parfois j'oublie l'existence de mon blog, parce que je n'aime pas trop publier des billets sans photos (je ne peux pas les charger), je ne me vois pas vous parler dans les détails de mes recettes sans vous proposer les photos adéquates.
Mais, je continue à (trop) manger et même si je prends moins de photos, je pense à vous en surfant un peu sur blog appétit!
Et ce midi, par curiosité, je me rends sur le site de mes stats (stat counter, gratuit et sympa) pour constater que cookbook addict vit sa vie sans moi. Au départ, je ne voulais pas de stats, et finalement ma curiosité insatiable l'a emporté sur mon esprit d'indépendance;) Ca me fait plaisir de voir que malgré mon absence, j'ai toujours des lecteurs!

Donc je te salue, lecteur/lectrice, et te dis à bientôt, quand je serai total dégroupée et rejoindrai à nouveau les rangs des privilégiés du haut-débit!

Julie

PS : N'oublie pas de faire un tour sur mes archives (ce blog a environ un an (moins des mois d'inactivité) et sur l'index des douceurs que tu trouveras sur la colonne de droite!

8 comments:

Fabienne said...

Nous voilà rassurés A bientôt.

Prawn said...

Aaah, le frisson de délice quand on se trouve face à ses chiffres... Bon, je t'attends, toi l'inventeuse des muffins trop bons au chocolat (j'en reviens toujours pas de pouvoir causer virtuellement avec l'auteure d'une de mes recettes préférées qui est toujours aimantée sur le frigo !)

salwa said...

je m'en vais faire un tour dans les archives gourmandes . Biz

Kobayashi said...

Julie mon amie,
Comme ton amie Prawn, j'ai aussi une de tes recettes collées sur mon frigo. Bon, en fait, ce n'est pas, hum, seulement un frigo, c'est une chambre froide ou Papa "dort" depuis quinze ans. Conformément à ses dernières volontés, je l'ai cryogénisé, car Papa était un fan hardcore de Louis de Funès et de son chef d'oeuvre "Hibernatus". Le problème, c'est que je n'ai qu'un seul congélateur, et que je suis obligé de déplacer Papa chaque fois que je veux une boîte de chipolatas Aldi ou des éclairs au chocolat Picard. Mais c'est vrai qu'au pire moment de la canicule 2003, j'étais bien heureux de venir faire une petite sieste à côté de Papa, au frais, à la cave, en attendant la dernière livraison Agrigel. Bon, je te laisse, j'ai un concours de t-shirts mouillés à Ibiza dimanche soir. Bien à toi mon amie.

Cindy said...

@+++, en attendant je visite les archives et regarde les photos :)

Dorian said...

Si tu crois que tu vas te débarrasser de nous juste en passant quelques jours loin de ton blog ! j'ai toujours aimer passer chez toi et comme tu le dis, il reste des archives que je ne connais pas encore par coeur !!! à bientôt Julie !!!

omelette said...

toujours pas?? pfffff alors !!

Dorian said...

Rien à rajouter Mathilde a dit l'essentiel !!!