Friday, March 10, 2006

Penne puttanesca



Un grand classique de la cuisine italienne dont j'ai plusieurs variantes dans mes archives. Une sauce tomate légère et parfumée aux olives noires, aux anchois, aux câpres et aux oignons. J'en vois déjà qui tirent la grimace car beaucoup frémissent dès qu'on prononce les mots anchois ou câpres! En réalité, on ne les sent pas car ils sont hachés menus, ils procurent juste le goût salé et acidulé de la sauce sans la plomber par leurs arômes forts.

Pour trois belles assiettes:

deux petits oignons
deux gousses d'ail
deux-trois filets d'anchois (j'ai fait l'erreur d'acheter des anchois entiers au sel, brrr)
une boîte de tomates pelées
un petit piment séché (facultatif)
une pincée d'herbes de Provence
une cc de câpres
une poignée d'olives noires dénoyautées
un peu de persil plat

Dans une poêle, faire revenir les oignons et l'ail hachés menu dans une cs d'huile d'olive. Quand ils colorent, ajouter les anchois hachés fins, le piment écrasé éventuellement puis les tomates. Concasser ces dernières avec une cuillère en bois, ajouter une pincée d'herbes de Provence et laisser mijoter une vingtaine de minutes.
Pendant ce temps, faire cuire les pâtes.
Un peu avant la fin de la cuisson, ajouter les câpres hachés ainsi que les olives entières ou coupées en deux.
Servir avec un peu de persil plat haché.

5 comments:

Kobayashi said...

Julie mon amie,
Le titre de ta recette de pâtes m'a intrigué, et c'est là que j'ai réalisé que tu devais faire une allusion déguisée à l'ami que je suis devenu pour toi.
Je vais bien, après un séjour de détox réussi à la Betty Ford Clinic. J'y ai papoté en toute amitié avec Courtney Love, Charlie Sheen (ton idole dans le mythique "Platoon")ainsi que, hum, Slash, l'ex-guitariste de Guns N Roses. Et là, mon amie, devant celui qui fut mon héros de jeunesse, j'ai fondu en larmes. Des larmes de joie, d'émotion, et aussi, euh, de stupeur, car je croyais qu'il était mort, avant de réaliser que j'avais confondu avec Jean-marc Thibaut. J'ai donc pu parler avec lui des Addicted to Guns, le groupe de reprise des Guns que j'avais créé avec quelques amis et qui a lamentablement splitté à l'aube de la consécration. Nous étions tous fans de hair metal -c'est-à-dire de ces groupes des 80's qui ont révolutionné le look du mâle moderne: coupe mulet, maquillage outrancier, résilles: Poison, Hanoi Rocks, Motley Crue. Bon, je te laisse, je terminerai plus tard, je vais jouer au Sudoku avec mon voisin aveugle. Bien à toi mon amie.

Fabienne said...

Simple mais toujours d'actualité cette recette ....

Mimosa said...

je te fais confiance si tu dis que l'on ne sent pas beaucoup le goût des anchois parce que j'aime pas ça mais le reste me tente bien!

Kobayashi said...

Julie mon amie,
Après avoir perdu ma partie de sudoku, j'en reviens à notre tribute band chevelu. Le guitariste était suédois, il s'appelait Sven: coupe top -brushing frisé blond platine- mais vêtements, hum, douteux: il aimait les sabots (suédois, donc) et jouait sur scène avec. Le batteur tapait sur ses fûts avant de réfléchir -un grand classique chez les batteurs, mais quand même- et frappait si fort qu'il couvrait tous les autres instruments. l'autre guitariste, Psycho -oui, je sais, mon amie- adorait Hendrix et voulait tout le temps jouer avec ses dents. résultat, un soir de répèt dans le garage de son oncle ensemenceur chez Monsanto: il est mort électrocuté et a perdu son bridge. Quant à moi, j'étais bassiste, et jouais sur une seule corde -une révolution qui n'a encore touché personne, mais j'y crois. Tout s'est arrêté un soir de concert à Rouen, lorsque le chanteur nous a quittés en plein show pour rejoindre la secte Moon. Bon, je te laisse, j'ai un avion pour Bagdad où je vais offrir un gilet de laine à Saddam Hussein. Bien à toi mon amie.

sudoku said...

ça m'a l'air délicieux. J'y ajouterais un peu de parmesan :)

Carolina