Monday, January 09, 2006

Derniers plats mijotés avant le régime...


Je l'ai déjà dit, j'aime les petits plats mijotés car ils sont en général vite assemblés et peuvent cuire longtemps (on peut donc les oublier un peu et vaquer à d'autres occupations) et c'est pourquoi j'ai investi dans une cocotte en fonte plutôt sexy à l'automne dernier. Hélas, ils utilisent souvent des morceaux dits "bas", plutôt gras et du vin dans le jus de cuisson. Donc comme j'entame un régime post-grossesse et post-fêtes, je vais devoir y mettre le haut-là et découvrir des plats mijotés light (s'ils existent? des tajines peut-être) sinon ressortir ma poêle grill du placard.

Le week-end dernier, j'en ai fait deux, l'un au hasard, l'autre en suivant la recette trouvée dans superbe livre, mais je la réserve au billet suivant car j'ai déjà un titre en tête...

Au hasard des courses, j'ai vu de la poitrine de porc fraîche et elle m'a fait de l'oeil. Pour elle, j'ai acheté des poireaux, des carottes et sorti un paquet de pois cassés du placard. Au final, j'ai obtenu un ragoût riche en légumes, mais en voyant la couenne du porc, le Papa a failli tourner de l'oeil, lui qui vient pourtant d'un pays de mangeurs de porc olympiques. S'il avait assisté à des repas à base de couennes pures dans l'Aveyron de mes ancêtres, il aurait eu une syncope;-)

Poitrine aux pois cassés (pour deux)

un morceau de poitrine fraîche d'environ 400g
1 oignon haché
2 gousses d'ail entières
2 poireaux débarassés de leur enveloppe extérieure et lavés
4 carottes moyennes
un grand verre de pois cassés verts rincés
du bouillon en poudre, bio de préférence
laurier
poivre en grains

Couper la poitrine en gros tronçons et la faire revenir dans la cocotte dans un peu d'huile pour la faire juste dorer. La retirer et réserver. Ajouter l'oignon et l'ail et laisser revenir quelques minutes avant d'ajouter les poireaux. Laisser ramollir quelques instans, puis jeter les carottes en tronçons, la viande et les pois cassés. Verser environ deux fois le volume d'eau des pois et un peu de bouillon en poudre, deux feuilles de laurier et quelques grains de poivre.Une fois l'ébullition atteinte, laisser cuire une heure à feu doux.

2 comments:

kitchenette said...

Je suis sûre que dans tous tes livres tu trouveras des petits plats légers : pas la peine d'arrêter!

julie said...

tu as bien raison:-)