Skip to main content

Bonne Année 2006 : retour sur Noel, bonnes résolutions, meilleurs voeux, etc.

Comme je le disais hier, j'ai fini l'année par une raclette (frottée au vin d'arbois, agrémentée de légumes et dés de dinde fermière grillés), j'ai réussi à faire une petite bûche chocolat caramel, le tout fût arrosé au champagne. Le Papa et moi avons pu trinquer à l'heure fatidique quand les mauvais programmes télé ont fait un break pour compter à rebours. Nous avons ensuite fini la soirée affalés devant des vidéo-clips rock 90's (merci M6 rock), pleins de nostalgie en chantonnant les paroles dont nous nous souvenions (je vous donne dans le désordre quelques noms pour voir si on a le même âge : the Offspring, Nirvana, Therapy?, Mr Big, que des tubes rabachés à la radio il y a quelques années de ça).

L'année passée nous a apporté un beau BB et beaucoup de bonheur, des cousins et neveux nouveaux également, une grande tristesse aussi, des soucis, pas mal de nouveaux "cookbooks", de nouveaux amis pas si virtuels que ça. Un blog commencé, abandonné puis repris en main.
L'année débute plutôt bien avec un abonnement à Cuisine Actuelle et un autre à delicious UK trouvés dans mes petits souliers. Le blog commence à bien tourner.

Mes bonnes résolutions sont les suivantes : perdre un peu de poids (un peu seulement), faire un peu d'exercice, ne pas acheter trop de livres de cuisine.

Je vous (nous) souhaite tout le bonheur du monde pour aujourd'hui comme pour demain (ce n'est pas de moi ça), un monde plus paisible, des changements politiques à l'échelle du globe, moins de faim et de maladies, de pollution, de misère et de souffrance. Pfff, plus facile à dire qu'à faire. Alors, à titre plus modeste et à une échelle plus réduite, restons en forme, soyons heureux et mangeons bien!

Comments

Bonne année à toi aussi
veronica said…
Bonne annee 2006
Choupette said…
Très bonne année Julie!
Dorian said…
Quoi ??? ils n'ont pas passé Marcel Amont ou Luis Mariano ou Alain Barrière... sinon je te déteste pour l'abonnement à Delicious dont je rêve et te souhaite quand même une bonne année !!!
Sali said…
Offspring et Nirvana je connais mais Therapy je ne connais pas ... ; - ))
Bonne année à toi et toute ta petite famille !!
julie said…
Merci les amis!
Doriannn, il s'agissait bien de M6 rock et pas de melody;-) ah, je te fais envie avec mon delicious!!Je vais crâner mais je partagerai les bonnes recettes quand même!
pascale said…
Bonne année à toi.
omelette said…
tres bonne année a toi!!!!!
bisous!
meilleurs voeux pour cette nouvelle année !
Requia said…
Bonne et heureuse annee a toi et aux tiens.
Je t'envie deja ton abonnement a Delicious UK !!

Bises.
Fabienne said…
Excellente année 20O6
Patricia said…
Bonne année à toi aussi !
Aude said…
Bonne année avec plein de bonheur.

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Vacances siciliennes (III).....le marché de Cefalù

Le marché s'étendait sur deux voies, l'une réservée à l'alimentation, l'autre aux vêtements et à la quincaillerie. Les photos sont dûes à la témérité du Papa, beaucoup moins gêné que moi par le fait de prendre en photo des inconnus et leurs marchandises.
L'abondance des fruits et légumes à prix bas s'explique non seulement par le climat généreux dont bénéficie la Sicile, mais aussi par le fait que tout autour de la ville se trouvaient des parcelles de cultures maraîchères.
Pas de mythe : les citrons ressemblent parfois à des pamplemousses tellement ils sont gros et juteux, vendus, comme les autres agrumes, encore un peu verts. Ce qui leur confère d'ailleurs un léger parfum de citron vert; les aubergines sont de plusieurs types : grosses et gonflées, la peau violettes et plus claire par endroits, ou encore comme on les trouve ici, ou encore toutes petites et bien foncées. Le basilic est vendu en grands bouquets à prix modique.
On trouve des stands d'olive…