Skip to main content

Paris tips

***Warning : this post starts with a mini-rant***
I was born, then lived in, Paris until I finished my studies. I know the city fairly well even if I need to check the métro map all the time as I have forgotten where the connections are. Not much has changed since I left, but at the same time many things have. It's hard to explain. Some parts of town seem to be exclusively designed for tourists, but maybe I notice this only because now I am nothing but a tourist in my home town. Starbucks are everywhere, as are the Amorino ice-cream shops, but there are still thousands of bakeries. What once was a low-profile flea market near where my grandmother used to live is now an outrageously priced antique-oriented market for Japanese tourists.
***

Anyway, for what it's worth, here are a few of the things I like to do in Paris.

This time we took a hotel in my old neighbourhood Montparnasse. It was the best hotel I've been to in Paris in that price range so if you need the name, let me know. A visit to Montparnasse isn't complete without a meal at Chez Josselin (67 rue du Montparnasse 14°), the ultimate crêperie in town. I used to go there as a child with my parents already. Even in Bretagne I haven't eaten so well. The decor is kitschy and it's very small and very busy but well worth the wait, and please never go to any of the other crêperies in the same street, nothing compares.


 Montparnasse itself is a bit soulless these days. But for a villagey feel, find the Rue Raymond Losserand (Métro Gaîté), it is a quiet, pretty much tourist-free zone with restaurants and bars, and nice bookshops. The Boulevard Pasteur has perked up a bit and you'll find many French restaurants once you go down from the Place de Catalogne. If you're looking for something a bit more alternative than your typical brasserie, turn into Rue Falguière and go to Aux Artistes and then a bit farther down the street to Le Bréguet for a beer.

Of course, you won't be too far from the Luxembourg Garden, which is Paris' answer to Central Park.



 I thought for a brief but amusing moment that this was Staline but it's Verlaine.

Then you can come out the other side and go down the Boul'Mich (Bvd St Michel), see Notre-Dame and go all the way to Châtelet and les Halles. There you can choose to buy 3 kilo of Valrhona chocolate pastilles at G.Detou (rue Tiquetonne) at wholesale prices or not. But definitely have a happy hour drink in the Montorgueil area.

Mmmhhh mango mojito! Makes you appreciate being childless for a few days...
 
More later...

Comments

kitchenette said…
J'adore beaucoup la rue Raymond Losserand, qui était mon quartier d'avant: plein de petits bons restos (il gallo nero, le château kefraya...dommage que Kirakutei et Giufeli aient fermé...)
julie said…
C'est marrant parce que moi aussi j'ai habité ce quartier très longtemps, même pré boboïsation mais il reste sympa

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …