Skip to main content

Oven-baked risotto ou Risotto au four


What a discovery! Hardly any stirring to do, no agonizing about how cooked the rice is, how hard it should stay, at what point it turns soggy...it's risotto without the usual hassle.

Well it is true, that, after Nigella, I sometimes find that stirring endlessly for half an hour brings some form of comfort to the overactive soul, but really, I like my risotto well done, and not medium or even worse rare (something I was served in a wannabe trendy Munich bar/restaurant/beergarden and which put me off risotto-eating out of home). And this means stirring longer and agonizing longer over whether the risotto's really done, and sometimes missing the turning point and finding yourself with a not delicious block of stodgy overcooked mess.

So I was really chuffed when I lifted the lid off my Le C. to find that my risotto had absorbed all of the stock, was delightfully well-cooked and still retained a little bite. The egg and cream preparation just had to be mixed in and already it stopped being gooey. A little chopped parsley or chives would have been nice too, but a handful more pecorino and a grind of pepper were just fine.

Oven-baked risotto carbonara inspired by Delia and this

an onion, chopped
a small package of "light" lardons
300g arborio rice
a glass of white wine
700 ml vegetable stock
50g grated pecorino
1 egg
some light cream

Preheat the oven on 200°C.
In an oven-proof casserole, heat some olive oil and throw in the onion bits, add some salt. Cook until slightly translucent and add the lardons. Let the lardons cook for another minute or so, then add the rice. Turn it around to coat it in fat (if necessary add a little oil), then pour in the wine, and let it evaporate. Then pour the stock and let it come to a simmer. Clamp the lid on and chuck into the oven for 25 mins. Meanwhile mix the egg and some cream (it should be a pale yellow colour).
When the time's up, remove the casserole from the oven, take the lid off and mix the egg & cream in, along with nearly all the cheese (keeping some for sprinkling later). Give a good stir and serve. C'est tout!

Comments

Kathryn said…
Julie, this looks really good! I have never had rare risotto - perhaps I should be grateful:). I love the idea of stir-free risotto for those nights when you need to be liberated from the kitchen. This looks like one to try! Merci!
julie said…
Thanks, Kathryn! It really is easy and delish! if I say so myself;)
Dorian said…
Ahhhhhh par l'odeur alléché j'arrivais ventre à terre... et bon je vais essayer de me lancer dans la traduction mais si ça brûle... !
Looks great, I'm going to try it out tonight :)

Popular posts from this blog

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …