Skip to main content

Johnnycakes...


...des pancakes pas comme les autres, puisqu'elles contiennent de la farine de maïs ou de la polenta très fine. Très simples à réaliser, elles constituent un petit-déjeûner solide!

La recette est tirée du très complet ouvrage de Nigella sur la pâtisserie How to Be a Domestic Goddess.

Pour 3 gourmands ou 4 raisonnables

150g de farine de maïs
200g de farine (bise pour moi)
4cc de levure chimique
2cc sucre

2 oeufs
300ml lait
30g beurre fondu

Combiner les ingrédients secs dans un bol.

Battre le lait et les oeufs au fouet ou au robot, puis y verser peu à peu les farines. Quand elles sont bien incorporées, verser le beurre fondu et fouetter de nouveau.

Faire chauffer une poêle et y verser des petites louches de pâte (enfin ça dépend de la taille escomptée), dès que la face crue commence à faire des bulles, retourner les crêpes et laisser une minute encore dans la poêle, avant de transférer vers le four préchauffer à 80-100°C pour les tenir au chaud.

Johnnycakes are pancakes made with a mix of cornmeal or finely ground polenta and plain flour. They make a great but sturdy breakfast!

The recipe is taken from Nigella's very complete baking book, How to Be a Domestic Goddess.

For 3 greedy eaters or 4 normal ones

150g polenta or cornmeal
200g plain flour (I used semi-wholewheat)
4tsp baking powder
2tsp sugar

2 eggs
300ml milk
30g melted butter

Combine the dry ingredients in a bowl.

In a mixer (with the whip attachment) or in a bowl, mix the milk and eggs, then gradually add the flours. Finally, pour in the butter and mix again.

Heat an oiled frying pan and drop tablespoonfuls of the batter onto it (depending o the size you wish for). When the top side begins to bubble, flip the pancakes over and let them cook for another minute or so. Keep them warm in the oven preheated on 80°-100°C.

Comments

Didine said…
Miamm j'adore les pancakes,je vais essayer ta recette dès demain,merci!
omelette said…
jaurai cru une reference a johnny cash! mouahahahah
ca a lair denfer!!!!!!!!!!!!
Dorian said…
Comment tu peux me faire ça ! à moi !!! faire une recette de Nigella extraite d'un des bouquins d'elle-même que je n'ai pas... encore ;-) savoureux en plus !!! elle a aussi une recette à la ricotta mais celle-là j'ai même la vidéo !!! Nigella addict ? y'a de ça !!!
esterelle said…
Super, y'a rien pour le petit déj de demain, et ma farine de mais s'ennuie dans son nouveau placard... Merci !
béa said…
j'ai tout ce qu'il faut ... mais l'heure du petit déjuener est passée ... euh, on peut aussi les manger au goûter non ?
julie said…
J'espère que vous aimerez, les filles!

Mathilde, j'y avaispas pensé, héhé!

Dorian, le livre n'est qu'à portée de clic, tu sais! Celles à la ricotta, bien tentantes aussi!
Thalie said…
Tiens à tenter et à comparer avec ma recette fétiche des "vrais " pancakes du Canada, qui jusque-là a détrôné toutes les autres sans équivoque !
Ils semblent très moelleux et consistants, avec la polenta ...

Popular posts from this blog

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Mijoteuse...gadget ou vraiment utile? Le point

La mijoteuse électrique, ou slow-cooker, ou encore crockpot (une marque), un objet encore assez rare dans nos contrées, a fait son apparition chez moi il y a peu. Depuis, je suis convertie. Mes amies anglo-saxonnes qui en possèdent s'en servent beaucoup, surtout l'hiver, il faut dire, et je me suis laissée tenter pour plusieurs raisons.

1) La mijoteuse permet d'utiliser quelques minutes de temps libre pour préparer son repas à l'avance, par ex. du matin pour le soir, ou du midi pour le soir, voire la veille ou juste quelques heures avant. Si elle est programmable, c'est encore mieux. Super avantage quand on travaille, et/ou qu'on a peu de temps le soir (bains à donner, bébé à coucher, etc.)

2) La cuisson, très douce, permet d'exalter les saveurs. Un bourguignon devient ainsi très aromatique, la viande super tendre, après avoir cuit sur une journée entière (un peu comme après réchauffage le lendemain).

3) On peut faire cuire avec peu de mat.gr. et réaliser tout…

Chocolate gelato, glace au chocolat sans oeufs et sa variation vanille

Another delicious recipe filched from bakingsheet, a chocolate gelato, ie an ice-cream made with a base of milk, cocoa powder and cornstarch, so very light and egg-free, plus easy to make. Click here for the original recipe.

Piquée chez Bakingsheet, comme d'autres recettes extra, cette glace au chocolat type gelato est très maigre car elle ne contient pas d'oeufs, ni de crème. Si on traduit gelato par glace italienne, on a tout faux bien sûr car cette glace se tient aussi bien que les autres.

J'étais assez étonnée d'apprendre qu'on pouvait faire une base de crème glacée simplement avec du lait et de la maïzena*, mais ma curiosité est récompensée puisqu'il s'agit de l'une des meilleures glaces au chocolat que j'ai mangées (et donc faites). Tout aussi bonne, voire meilleure, peut-être, que le sorbet au chocolat noir de Pierre Hermé?


3 tasses de lait - 75cl
2/3 tasse de sucre en poudre ou 140g environ
3/4 tasse de cacao non sucré-90g
1,5 cs de maïzena

Porter …