Sunday, February 12, 2006

Custard creams en forme de coeurs de Nigella


Custard creams? mais si vous connaissez certainement, ces petits biscuits fourrés à la crème arôme vanille qui viennent tout droit d'Angleterre et qui sont parfaits avec une tasse de thé? A l'époque des Marks&Spencer, on pouvait en acheter des paquets géants pour trois fois rien. Et voilà que Nigella nous propose la recette des custard creams faits maison dans son dernier livre Feast, dans le chapitre sur la St-Valentin, et bien sûr, comme il se doit pour l'occasion, elle nous les présente en forme de coeurs.
Ils sont bien meilleurs que les "vrais" (et c'est bizarre de dire que les vrais sortent d'une usine, non?), mais il faut pour cette recette un produit peut-être pas évident à trouver de ce côté-ci de la Manche, la custard powder, poudre servant à faire de la crème anglaise. Mais chaque problème a sa solution, quand j'habitais en Allemagne, pour une recette de Trish Deseine (de Best of Chocolat, le mini de Je veux du chocolat...) qui en nécessitait, j'avais pris un sachet de sauce vanille, et tous ces produits se valent, un peu d'amidon, de l'arôme vanille, et le tour est joué! Donc, l'équivalent français doit parfaitement s'y substituer!

Les miens ne sont pas aussi beaux que les siens, ni ceux des autres membres du forum, je pense que j'ai mis trop de levure! Donc, méfiance! cependant, ils n'en sont pas pour autant moins bons!

Pâte à biscuits

175g farine
3 cs de poudre à sauce vanillée
1cc de levure (j'en mettrai moins la prochaine fois)
50g beurre
50g de margarine
3cs sucre poudre
1 oeuf battu avec 1 cs lait

Dans un robot, mixer la farine, la poudre vanillée et la levure, puis le beurre froid en petits cubes et la margarine. Ajouter ensuite le sucre, puis peu à peu l'oeuf battu, jusqu'à ce que la pâte forme une boule, cela peut nécessiter plus ou moins d'oeuf, si besoin, ajouter du lait. former une galette, couvrir de film plastique et réfrigérer vingt minutes.
Préchauffer le four sur 180°C.
Etaler ensuite la pâte sur 4-5 mm et découper des coeurs. Nigella fait des petits trous au bord des coeurs, c'est plus joli mais plus long, à vous de voir! Les faire cuire sur un papier sulfurisé pendant un quart d'heure. Laisser refroidir puis préparer la crème.

Crème
1 cs de poudre vanillée
100g sucre glace
50g de beurre mou
1cs d'eau chaude

Combiner le sucre et la poudre, tamiser, puis mélanger en pommade avec le beurre. Ajouter l'eau pour bien lier. Tartiner les bsicuits sur leur face plate d'une cc de crème et sandwicher avec un autre biscuit non tartiné. On obtient une quinzaine de biscuits doubles environ. Miam!
Ils se congèlent bien.

8 comments:

mercotte said...

pas mal , pas mal du tout !! et jolis en plus !

julie said...

Merci Mercotte:)

Kobayashi said...

Julie mon amie,
Après Derrick, j'aime bien boire un petit thé, que j'accompagne généralement de shortbreads. Donc,ta recette de custard creams tombait à pic pour me changer un peu.Armé de mes nouvelles bottes fourrées bleues achetés par VPC (merci la dernière page de Notre Temps), je me rends chez mon épicier pakistanais préféré.
-Good Morning, Sir. I'm looking for
some fucking custard creams.
Et là, regardant mes bottes, comme hypnotisé par leur couleur si chatoyante -ou bien est-ce la texture presque, hum, animale, de la fausse fourrure de chat-, il me répond:
-I think you were talking about custard powder, sir, weren't you?
-Oh, fucking bloody Jeeze! That's right, man!Custard fucking powder to make custard fucking creams to eat something after fucking Derrick.
Et là, je vois sa moustache frémir, ses mains trembler, ses yeux s'écarquiller et son visage dessiner un sourire béat:
-Fucking Derrick, mon?!
-Of course yeah. Fookin' Derrick with his fookin' yellow sunglasses!
-Fucking great, fucking cool, mon!!
Et là, mon amie, j'ai tout oublié:
les custard creams, mes booboots fourrées,et j'ai compris: la télévision crée des liens uniques, permet la célébration de valeurs centrales: l'amitié,la paix, le respect entre les peuples. Merci Derrick, merci Julie, merci les custard creams. Bon, je te laisse, depuis que j'ai savouré un balti un peu trop relevé avec mon nouvel ami, je dois, euh, rester à la maison pour, enfin, tu vois, quoi. Bien à toi mon amie.

Sandra said...

Ils sont supers beaux ces petits gâteaux... C'est vrai que ce n'est pas une tradition française ce genre de petits gâteaux, ça me donne encore plus envie d'essayer.

julie said...

Kobayashi, que serait mon blog sans tes commentaires savoureux?
Toujours est-il que si je peux contribuer à créer des liens fraternels grâce à mes modestes billets, tout n'est pas perdu!

julie said...

Sandra, si tu essaies, j'espère qu'ils te plairont!

laurie said...

Bonjour Julie,
Je suis toujours aussi alléchée par tes recettes ! Pour la "custard powder", j'en ai trouvé hier au Comptoir Irlandais (rue du Coëtlosquet,je suis définitivement convaincue qu'on habite dans la même ville avec ta description de la ZAC avec les bébés ZAC), où il y avait également pas mal des autres ingrédients anglo-saxons que tu cites dans tes recettes comme le golden syrup...
Merci pour toutes ces recettes que je vais tester très vite !

julie said...

Coucou Laurie,
effectivement c'est bien la même;-) J'aime bien aller traîner au comptoir irlandais de temps en temps quand il me manque quelque chose. Ils ont l'essentiel, un peu cher, mais vu la rareté des produits, ça passe!
A bientôt!