Sunday, November 20, 2005

Christmas Cake et Boeuf bourguignon



Sooo, having little time to do the whole entry bilingually, I decided to do the French recipe in English and the English one in French.

Ayant peu de temps pour écrire ce billet en deux langues, la recette française sera en anglais et vice versa.

Ce dimanche est le jour où le Christmas pudding et le Christmas cake sont confectionnés, car il correspond à un jour particulier dans le calendrier religieux, mais aussi car il faut que ces gâteaux mûrissent quelques semaines avant dégustation. C'est le "stir up Sunday" car Jésus encouragea ses fidèles à éveiller (to stir up) la foi de leurs compatriotes, et de fil en aiguille, on en est venu à la tradition de remuer (to stir) la pâte à gâteau avant de la verser dans le moule, chaque membre de la maisonnée à son tour en faisant un voeu (dans le pudding on jette des pièces de monnaie). Il existe plusieurs versions, évidemment. Le pudding est cuit longuement dans de l'eau chaude, et le Cake est cuit au four longuement à basse température. J'ai préféré tenté le cake car il est plus simple, mais il faut quand même emballer le moule dans du papier journal pour éviter qu'il ne cuise trop vite. Allez savoir...

Quand le gâteau a refroidi, on l'emballe bien et on le met dans une boîte métallique. Si on veut, on l'imbibe régulièrement de rhum en perçant des petits trous avec un cure-dent et en versnat dessus des cuillérées d'alcool. Avant d'être enfin dégusté, il doit être enrobé de confiture d'abricots chauffée, recouvert d'une fine couche de pâte d'amandes puis glacé! Ouf! Mais chacun fait comme il veut surtout de ce côté-ci de la Manche!

C'est une recette inspirée de Nigella Lawson, qui la tient elle-même de quelqu'un d'autre, et apparemment, c'est un vrai succès. Mais sil est bien sûr trop tôt pour le dire;-)
Pour ma part, je n'utilise pas de zeste d'orange ni d'essence d'amande amère. Mon moule est aussi plus grand que les 18cm de diamètre préconisé.

Christmas cake




500g de raisins secs, moitié bruns, moitié blonds
100g de fruits confits hachés
60ml rhum

Il faut faire mariner le tout depuis la veille. Certains le font même des semaines à l'avance.

110g de beurre ramolli
90g de sucre roux en poudre
2 oeufs
zeste râpé d'un demi-citron
250g de farine
pincée de sel
grosses pincées de quatre-épices, cannelle en poudre et muscade râpée

Préchauffer le four à 150°C. Préparer le moule.
Travailler le beurre et le sucre en pommade, puis ajouter le zeste et les oeufs un à un. Ajouter ensuite les fruits marinés et la farine mélangée aux épices et au sel en alternant. Verser dans le moule emballé de paper journal et tapissé de papier cuisson. Enfourner pour deux heures-deux heures trente, la pointe d'un couteau doit ressortir sèche.


Boeuf bourguignon...

is a beef stew made with red wine, lardons and carrots, sometimes mushrooms too. Very good on a cold day like today.
It is my first attempt at it, though I did make a beef and carrot stew a few weeks ago (boeuf carottes). I used to think this kind of traditional dishes were off limits, as they do seem difficult and something you grandma or mother would make. You wouldn't want to compete with the skills of such experienced cooks, would you? But then I did make a mean blanquette de veau last Friday (but could not post), and it is a step further by my book, as you need to prepare the sauce separately... so bourguignon was a doddle.

For this traditional French fare, I turn to the experts, Paul Bocuse, a michelin-starred grand chef, and to a home cook, teacher to domestic goddesses since the fifties, Ginette Mathiot. I use both their books to make up a version that suits me.

a large onion, sliced
100g lardons
1 kg stewing beef cut in big dice
A tbsp flour
a tbsp tomato paste
2 bay leaves
a few sprigs of thyme
a celery stick
2 garlic cloves, chopped finely
5 carrots, peeled and cut up into sticks
red wine (to stay true to the title, one ought to use Bourgogne)
stock powder
pepper

Fry the onion and lardons in some vegetable oil until cooked. Remove from the pot and set aside. Throw the beef into the pot and let it cook until all sides are done, then add the tomato paste and let it fry a little. Add the onions and lardons. Pour red wine until it half covers the meat and pour dome water until it is just about covered. Throw in a good pinch of vegetable stock powder and add the garlic, thyme, bay leaves and celery sticks as well asthe carrots. Cover and let simmer for about two hours or the meat is tender. If you still have liquid sauce, uncover and turn up the heat.
Serve with boiled potatoes, rice or pasta (the latter being a bit unauthentic but not unfitting, as the pasta (penne for instance) will absorb some of the sauce).

2 comments:

domesticgoddess said...

merci pour la recette!
bisoux,
xxxxx

annauk said...

Julie, this looks delicious, and not as difficult as one would think!
xx