Wednesday, June 29, 2011

CONCOURS : gagnez mon livre C'est du gâteau! C'est gagné!



Comme je l'avais raconté , mon livre a été réédité dans une version plus grande, plus large, avec d'autres couleurs pour mieux profiter des photos et des inénarrables anecdotes ponctuant les pages de recettes.

Les recettes? Que du bon. Bien sûr, j'ai mes préférées, mes petites chouchoutes (le gâteau arty aux 3 chocolats qui ressort pour les anniversaires à l'école, les galettes bio à l'épeautre, la crocande du terroir, les muffins miel-framboises si simples et si bons...) mais elles sont toutes faciles, savoureuses sans oublier légères en matières grasses pour pouvoir s'en servir copieusement!
 
Pour tenter votre chance et essayer de gagner un exemplaire dédicacé de mon livre, il suffit de laisser un commentaire en me disant quelle est votre recette de pâtisserie maison préférée, votre gâteau doudou, la recette de mon blog qui vous tente le plus ou tout autre chose sympathique qui vous passera par la tête, n'oubliez pas de mettre un lien vers la recette si possible :-)

Si vous ne gagnez pas, pas de souci, mon livre, publié aux éditions Tana, est disponible dans toutes les bonnes librairies ainsi que sur amazon pour la modique somme de € 9,90, alors faites-vous plaisir ou faites plaisir à quelqu'un pour moins que, par exemple, un carnet de ticket de métro :D

Voyez plutôt : à droite l'ancien, tout petit et mimi, à gauche le nouveau, tout beau et costaud ...


Pour en voir davantage, cliquez ici, ou (il faut aller chercher le diaporama dans la colonne de droite).

Vous pouvez laisser un commentaire jusqu'à dimanche 3 juillet à 18h. Je tirerai au sort une personne parmi tous les commentateurs.

Alors, n'hésitez pas à jouer et bonne chance!


MERCI A TOUTES POUR VOS COMMENTAIRES DE PARTICIPATION :-)

C'EST LAURENCE QUI A GAGNE LE LIVRE.

Sunday, June 19, 2011

Toutes les choses - et un gâteau tout simple amande-nectarine (sans gluten)

J'ai tellement de choses à raconter en ce dimanche.

Comme, par exemple, qu'au Portugal, j'ai mangé du porc iberico, vous savez, les cochons qui vivent heureux, à l'ancienne, ne se nourrissent que de glands et sont tellement gras -et donc, succulents- que leur viande est marbrée. Le porc lambda est tout sec à côté. Pardon si vous êtes végétariens.

Et puis, j'ai trouvé le meilleur brownie du monde (le même se trouve ici, mais avec des épices) et je l'ai fait deux fois mais pas trop réussi à le photographier ni à rédiger son billet.


Ensuite, j'ai fait des barres Nanaimo démentes,comme ici, mais pour tout écrire, le courage me manque. Oui, je sais, c'est cruel.



Ah oui, mon livre a été réédité en format plus grand, avec une nouvelle couv'*. Pour fêter ça, je ferai un petit concours d'ici peu -j'espère...



Mais pour ne pas vous laisser trop sur votre faim, c'est dimanche, après tout, je vous offre une recette tirée du livre et modifiée, presque méconnaissable. C'est comme ça les recettes, elles vivent leur vie et peuvent encore vous surprendre, un peu commes les gens, quoi.


Il suffit de remplacer toute la farine par de la poudre d'amandes, et les prunes par des tranches de nectarines, ou tout autre fruit de saison : cerises, abricots, fraises, c'est vrai qu'on est gâté cette année, les fruits arrivent tôt et leur prix baisse.


Si vous faites ceinture, vous pouvez omettre le beurre, j'avais oublié que les amandes sont déjà des mat.gr.

*Il est dispo chez amazon, comme toujours, ou chez votre libraire préféré.

Thursday, June 16, 2011

Bento : Onigiri -omusubi- au thon mayonnaise

L'onigiri est au Japon ce que le casse-croûte est chez nous, un en-cas portable à base de notre féculent national (ici la baguette, là-bas, le riz rond).
Il ne faut pas confondre onigiri et sushi car, si certains assaisonnent leur riz comme pour le sushi avant de lui donner une forme, en général pyramidale/triangulaire, le vrai onigiri se compose de riz à peine salé, éventuellement farci, et parfois recouvert de feuille de nori ou d'omelette fine (tamagoyaki).


Sachez aussi qu'on trouve dans le commerce des bento spéciaux pour onigiri individuels ou multiples. J'ai craqué pour ces bonshommes faisant une petite danse qui trahissent mon âge mental.


Et même si avant je les faisais à la main, ce qui leur donnait une forme, disons, artisanale, j'ai désormais deux moules spéciaux. Mon conseil, après utilisation, est de bien remplir le moule de riz car sinon le riz sera moins compacté et les omusubi -autre nom des onigiri- se désagrègeront lors de la dégustation.

Pour faire cuire le riz dit "à sushi", rien ne vaut un rice-cooker, je vous le dis tout de suite. Sinon, après avoir lavé et malaxé amoureusement le riz -étape indispensable- il faut le laisser tremper un peu avant de le faire cuire doucement sans lever le couvercle puis le laisser encore reposer après cuisson toujours sous son couvercle. Chose difficile, mais pas impossible, à la casserole.

Le rice-cooker fonctionne mystérieusement, à mon humble avis, et assure une cuisson toujours parfaite, pour peu qu'on respecte les proportions, et depuis que je l'ai, eviron 6 mois, je me demande comment je faisais avant...si vous devenez accro au riz japonais, qui, soit dit en passant est cultivé en Italie pour le marché européen, je vous conseille de l'acheter en magasin asiatique pour le payer deux fois moins cher qu'au rayon international de l'hyper.

Pour 4-5 onigiri:

un grand bol de riz japonais cuit, encore tiède (ou réchauffé)
1 boîte de thon
2 cs de mayonnaise du rayon frais
une lichette de wasabi
un peu de sauce soja
*Travailler près d'un évier ou avec un bol rempli d'eau pour humidifier vos mains et éventuellement le moule.*

Ecraser les ingrédients de la farce ensemble.
Prendre une cuillérée (à soupe) de riz et la déposer au fond du moule ou de votre paume mouillée. Déposer environ 2 cuillérées à café de farce au milieu.


Recouvrir d'une cuillérée de riz et avec votre autre main -humidifiée, je le répète- tasser le riz entre les paumes et lui donner une forme arrondie ou pyramidale. Ou bien appuyer avec le couvercle du moule puis appuyer sur le clapet pour faire sortir l'onigiri. Laisser refroidir et déguster.


Dans mon bento : mes onigiri ainsi qu'un reste de salade de carottes-féta-menthe tirée d'un livre de Bill Granger, qui publiera deux livres à l'automne.

Wednesday, June 08, 2011

Polaroids du Portugal



Hello my friends, comme dirait Dora, j'ai passé d'excellentes, bien que courtes, vacances au Portugal, malgré un rhume déclaré dès le 2° jour.

Je crois que très peu de Français, à part ceux d'origine portugaise, se rendent au Portugal pour les vacances, en dehors de Lisbonne, très en vogue bobo, et l'Algarve. Tant mieux pour ceux qui fuient les touristes, surtout en basse saison. Enfin, bref, le Portugal est peut-être méconnu en dehors de ces zones et ce serait bien que ça ne change pas.

De belles plages immenses et loin d'être surpeuplées, avec beaucoup de vent et pas toujours drapeau vert.

Des restos souvent bon marché, beaucoup de poisson, morue bien sûr et fruits de mer.

Les gens souvent gentils, parlent plutôt anglais.

Le parfum des embruns et de la pinède, vivifiant - quand on n'a pas le nez bouché...




Faudra que je vous raconte ce qu'on y mange...